Content: Home

Comme un kaléidoscope

Ses robes fleuries sont légères comme une brise d’été et colorées comme un tableau de Matisse. Elles ont conquis jusqu’au Japon. Rencontre avec la designer lausannoise Agnès Boudry, créatrice du label «Collection 66».

Ses tenues portent les noms évocateurs de «Colchique», «Giroflée» «Narcisse», ou «Tournesol». Ici une robe chemisier à l’imprimé liberty kaléidoscopique, là une silhouette à la douceur de dragée. Plus loin encore, cette petite robe de plage où s’entremêlent tulipes et iris. Les créations d’Agnès Boudry sont à son image: poétiques, romantiques, faussement candides. Multifacettes.

Installée depuis 2007 dans son atelier-boutique de la rue des Deux-Marchés, à Lausanne, la créatrice de «Collection 66» distille sa mode rétro aux accents de conte de fées jusqu’au Japon, en passant par San Francisco et Milan. Avant de lancer son label en l’an 2000, elle a baladé sa silhouette de poupée délicate à Paris, où elle s’est formée au Studio Berçot. Puis à New York, chez la styliste Susan Cianciolo. «Elle m’a appris à me libérer de toute influence, à m’affranchir des diktats de la mode commerciale», raconte-t-elle de sa voix douce et sucrée.

Je veux faire rêver, habiller une femme libre, élégante et romantique.

Dans sa boutique, aux murs tapissés de papillons et peints d’aubergine, Agnès Boudry aime recevoir autour d’une tasse de thé fumé servi dans une porcelaine raffinée, comme le ferait Alice au pays des merveilles. L’héroïne de Lewis ­Carroll a longtemps marqué l’esprit de ses collections. Souvenir de son enfance et de ses premiers pas sur le chemin de la mode, lorsque à 10 ans elle file coudre des robes sur la machine de sa tante. La petite fille n’a jamais renié sa route. Et si, de femme-enfant, son style a depuis pris de la maturité, c’est «sans pour autant grandir», aime-t-elle à préciser. Les yeux teintés d’étoiles, elle confie: «Je veux faire rêver. J’aimerais habiller une femme libre, élégante et romantique, qui aime les couleurs.» Comme un tableau de Matisse, «le peintre du bonheur». Car «les gens n’ont plus envie de s’habiller en noir. L’hiver, ­prochain, par exemple, j’ai choisi le thème des planètes.» Toujours dans les étoiles.


«J’ai découvert Haruki Murakami par hasard.»

Mon livre

«J’ai découvert Haruki Murakami par hasard avec ce livre: «La ballade de l’impossible», une histoire d’amour à Tokyo entourée de mystère et de mélancolie. Il décrit la société japonaise de façon très subtile.»


«Cette robe se regarde comme un tableau.»

Ma robe

«Cette petite robe de plage de la collection été est à la fois pratique et élégante. Je l’ai baptisée tournesol, car on les imagine se dessiner en arrière-fond. Elle se regarde comme un tableau.»


«Santorin dégage une énergie très mystérieuse.» (Photo: istockphoto)

Mon île

«J’ai eu un véritable coup de foudre pour Santorin il y a quatre ans. Cette île dégage une énergie très mystérieuse, qui révèle les émotions. J’aime l’intensité de sa lumière, propre aux Cyclades. J’y retourne régulièrement.»


«Cette bague en vieil argent et diamants appartenait à ma grand-tante.»

Ma bague

«Cette bague en vieil argent et diamants appartenait à ma grand-tante. Je l’ai retrouvée dans mes affaires il y a un an. Depuis, je ne la quitte plus. Son arrondi et ses brillants me font penser à un conte de fées.»


«J’ai imaginé cette housse en imprimé liberty pour voyager avec mon univers.»

Mon ordi et sa housse

«Mon ordinateur portable m’accompagne partout. J’y note mes rendez-vous, gère mes commandes et y mets toute ma musique. J’ai imaginé cette housse en imprimé liberty, utilisé lors d’une collection, pour voyager avec mon univers.»

 

Publié dans l'édition MM 27
2 juillet 2012

Auteur
Photographe
  Commentaires  0

 Imprimer  Envoyer

Carte d’identité

Naissance:

le 24 janvier 1973 à Lausanne.

Etat civil: célibataire.

Elle aime:

Gainsbourg, le cinéma.

Elle n’aime pas:

«Qu’on me pique l’ascenseur quand je suis pressée.»

Son rêve:

Partir au Japon, pays dont elle admire la culture, le raffinement et l’esthétique.

Son site

Pour tout savoir sur les créations d'Agnès Boudry, rien ne vaut une visite de son site !


Rédiger un commentaire

Suite à une mise à jour technique, cette fonction n'est pas disponible pendant quelques heures. Nous vous remercions de votre patience.




0 Commentaires

  • Vous avez déjà signalé ce commentaire