Content: Home

Le grand art du sucre

Denis Villard a ouvert à Essertines, au cœur du Nord vaudois, une drôle d’école où petits et grands apprennent à travailler artistiquement le sucre, à modeler de délicates sculptures qui se dégustent avec les yeux.

En bon fils d’agriculteur, Denis Villard a les deux pieds bien ancrés dans le terroir de son Nord vaudois. Pourtant, lorsqu’il a évoqué l’idée de créer une école pour transmettre son amour du sucre d’art, beaucoup ont pensé qu’il avait la tête dans des nuages de barbapapa… «A part mes amis et ma famille, personne n’y croyait. Tout le monde pensait que j’allais me planter.»

Cet ancien pâtissier-confiseur, devenu cadre dans l’industrie alimentaire, n’en a cure: il investit économies et énergie dans la concrétisation de ce projet qu’il baptise du doux nom de Glucose. «On a ouvert en septembre 2011 et, aujourd’hui déjà, je peux dire que c’est une affaire qui marche. Même ma fiduciaire n’en revient pas!» Sourire jusqu’aux oreilles.

A part mes amis et ma famille, personne n’y croyait.

Pourquoi ce succès quasi immédiat? «Sans doute parce que tout ce qui touche à la cuisine, à la gastronomie a le vent en poupe!» Tant mieux pour ce communicateur-né qui prend désormais plaisir à dévoiler aux petits comme aux grands, aux professionnels comme aux débutants ses techniques et secrets d’artisan.

A Essertines, dans le labo de cet heureux détenteur du record de la plus longue sucette du monde (425 m), les apprentis sorciers apprennent à couler, à étirer et à souffler le sucre, à façonner de leurs mains et à l’aide d’une pompe des sculptures aériennes et colorées. «Même si on ne possède pas la fibre artistique, on arrive tout de suite à faire des pièces qui présentent bien.»

Un vent de douce folie caresse le crâne zen de Denis Villard depuis le jour – c’était en 1995 – où il a découvert l’univers de la création sucrière. «J’ai eu un coup de foudre.» Dix-sept ans plus tard, la passion est toujours là, intacte. Et il en vit!


Ma passion

«Quand je travaille le sucre, je suis dans mon monde, dans ma bulle. Plus rien ne compte… J’oublie les tracas, les petits soucis quotidiens, je suis détendu. C’est du bien-être à l’état pur!»


Près de 98% des participants à ses cours choisissent de modeler une vache.

La mascotte

«La vache, c’est un peu devenu l’image de marque de l’école, son emblème. Parce que 98% des participants à mes cours choisissent de modeler cet animal, plutôt qu’un poisson ou une abeille.»


Il a eu la chance un jour d'approcher le Cervin en hélicoptère. (Photo: DR)

Un lieu

«Le Cervin, c’est la montagne suisse par excellence! Un jour, j’ai eu la chance de pouvoir l’approcher en hélicoptère. On était à trois mètres du sommet, je pouvais presque le toucher…»


Denis Villard adore découvrir de nouveaux plats. (Photo: DR)

Le péché mignon

«En Suisse, j’ai fait à peu près toutes les grandes tables. C’est mon dada, mon petit plaisir à moi! J’adore manger, boire du vin et découvrir de nouveaux plats, je suis un bon vivant.»



C'est sa femme, passionnée d'équitation, qui monte ces chevaux.

Nos chevaux

«Si mon épouse n’était pas passionnée d’équitation, on n’aurait évidemment pas ces trois chevaux. D’ailleurs, c’est elle qui les monte. Moi, je les aime bien et je m’en occupe volontiers.»


«La famille, c'est ma force».

Ma famille

«Ma femme et mes quatre filles, ce sont mes rayons de soleil! Elles croient en moi, me soutiennent et m’encouragent. C’est ma force, c’est ce qu’il y a de plus important avec les amis.»

 

Publié dans l'édition MM 16
16 avril 2012

Auteur
Photographe
  Super   Commentaires  4

 Imprimer  Envoyer

Carte d’identité

Nom: Denis Villard.

Date de naissance: 24 septembre 1968.

Profession: souffleur de sucre.

Etat civil: marié, quatre filles.

Signe particulier: persévérant.

Il aime: les rencontres.

Il n’aime pas: l’hypocrisie.

Rêve: «Comme je suis fana de voitures, si j’avais beaucoup d’argent, je m’offrirais une Aston Martin!»

Ne manquez pas de parcourir la galerie virtuelle "Aussi fragile que du verre" au bas de cet encadré!

A lire

 


Rédiger un commentaire


4 Commentaires

merci beau pour votre travail c et du talon et un travailler qui peus vous vous relaxezr asma meziane [Invité(e)]

Ecrit le
16 août 2013

je suis un fez patissier passionner comme vous si vous pouver m aider pour me retrouver une adresse d un professionnel qui fraque des moule moule en silicole pouur les pieces artistique en chocolat et en sure couler merci de votre part en vous souhaions une bonne continuation de votre talon de genie veuillez me repondre et merci de votre aide

Cédric et Marlène & enfent Grandjean [Invité(e)]

Ecrit le
31 mai 2013

Bravo a toi pour tous ce travaille magnifique que tu effectue avec le sucre et toute ce idée digne d'un artiste, je compare ceci a de l'œuvre d'art, nos meilleures salutation de la Chaux-de-Fonds ( Suisse).

Anne De Toro [Invité(e)]

Ecrit le
16 avril 2012

Félicitations ,vous êtes un grand artiste.J'en reste sans voix de voir vos oeuvres. Peut -on les admirer quelque part?

 

MM Rédaction Online

Ecrit le
17 avril 2012

Bonjour,

vous pouvez dans un premier temps (en plus de notre complément placé dans la colonne de droite de cette page) admirer la galerie virtuelle de M. Villard au lien suivant:

http://www.glucose-passion.ch

Sur ce site, vous trouverez également d'autres informations ainsi qu'une possibilté de contact au cas où vous désireriez approfondir le sujet.

Avec nos meilleures salutations,
Rédaction Online Migros Magazine

  • Vous avez déjà signalé ce commentaire