Content: Home

La star du village

En athlétisme, Clélia Reuse laisse loin derrière la concurrence suisse et détient un record national. Dans son fief de Riddes (VS), un fan-club a été créé pour soutenir la championne.

Quinze centimètres, c’est ce qui manque à la jeune femme de 23 ans pour se qualifier aux Jeux olympiques dans l’une de ses deux disciplines de prédilection: le saut en longueur. Chaque jour, à l’entraînement, elle peaufine le geste parfait, la technique, mais passe aussi des heures en salle de musculation, à travailler sa condition physique.

C’est que le sport d’élite devient un travail à plein temps. Enfin presque: «Je travaille à 40% à la commune de Riddes comme secrétaire, explique Clélia. Mais cette saison-ci, je suis plutôt à 35%, car la préparation aux JO prend plus de temps, avec les camps d’entraînement. Mon employeur est très arrangeant et me soutient énormément.»

Les haies pour pimenter le sprint

L’athlétisme, elle y est venue naturellement, par son père puis ses deux grandes sœurs qui le pratiquaient déjà. Le petit frère s’y essaiera aussi. Mais elle sera la seule à percer. Clélia s’essaie à plusieurs disciplines, toujours avec succès (notamment en heptathlon). La jeune femme, un peu timide mais bien décidée à ne laisser personne lui ravir sa place de favorite, excelle dans le 100 mètres haies et le saut en longueur. «Je trouve le sprint seul un peu ennuyant, les haies mettent du piment.» Aucun doute, à la voir enjamber ces obstacles si facilement!

Clélia est propulsée sous les projecteurs en 2005, lors du Festival olympique de la jeunesse européenne, en Italie, où elle remporte l’or au 100 mètres haies et l’argent en saut en longueur. Dans la foulée, elle est nommée jeune athlète suisse de l’année et entre dans le cercle très fermé des «World class potential», de la Fédération nationale d’athlétisme.

L’émulation ne se fait pas attendre. Son oncle et quelques amis créent un fan-club pour la soutenir, «La haie d’or». Tout le village est derrière elle, les sponsors arrivent. Mais l’organisation de ses entraînements reste compliquée: elle partage un entraîneur avec les autres sportifs de l’élite romande. Ils se retrouvent à Aigle, Lausanne, Macolin pour peaufiner chacun de leurs gestes, selon un programme bien établi. «Je fais énormément de trajets en voiture, en gros, c’est comme si je travaillais à mi-temps sur Lausanne, alors je ne peux pas me plaindre», dit-elle avec son charmant accent valaisan.

Les heures ont payé: trois mois après avoir réuni quatre filles pour créer une équipe suisse de relais 4x100 mètres, l’été dernier, elles ont fait tomber le record national de la discipline, lors d’Athletissima, à Lausanne. «C’était un sentiment incroyable! Mon fan-club avait organisé un car pour venir me voir courir! Et on a battu le record vieux de trente-deux ans! On avait beaucoup travaillé la technique, par exemple, je devais remettre le relais à Léa Sprunger, qui est bien plus grande que moi, il fallait le porter plus haut, pour qu’elle l’attrape plus vite. Tout se joue sur ce genre de détails!» Les filles ont également obtenu leur ticket pour les plus grands rendez-vous mondiaux.

Des vacances et du repos en automne

Alors, quand elle peut enfin se reposer, Clélia Reuse en profite pour passer du temps avec son amoureux. «On est ensemble depuis sept ans. Il sait que l’athlétisme est ma vie et que le reste passe après. Il me soutient beaucoup et souhaite de tout cœur que je puisse réaliser mon rêve en me qualifiant pour les Jeux», confie-t-elle. En fin d’année, ils se mettront en ménage. Et cet automne, elle se la coulera plus douce: des vacances, du repos, des heures de rattrapage de ses séries télévisées préférées, comme Grey’s Anatomy… Avant de reprendre intensivement l’entraînement. Car elle compte bien participer, en 2014, aux championnats d’Europe qui se dérouleront à Zurich. Gageons que le car de supporters sera également de la partie.

 

Publié dans l'édition MM 15
10 avril 2012

Auteur
Photographe
  Super   Commentaires  0

 Imprimer  Envoyer

Interview Express

Clélia Reuse

Nom: Clélia Reuse

Date de naissance: 1er août 1988

Discipline: «Pour moi, l’athlétisme, c’est une quête du mieux, qui doit conduire à la course parfaite dont rêvent tous les sportifs.»

Le titre de film qui résume votre vie: «Million Dollar Baby», car il faut croire en soi, avoir envie d’en découdre, de gagner.»

A lire

 

D'autres articles à découvrir

 


Rédiger un commentaire


0 Commentaires

  • Vous avez déjà signalé ce commentaire