22 avril 2020

Toujours en réserve

Les membres de la rédaction de Migusto vous ouvrent les portes... de leurs placards de cuisine! Ils dévoilent leurs ingrédients indispensables et leurs recettes phares.

Aussi belle que savoureuse: la tarte aux amandes et à la rhubarbe de Migusto (photo: DR).
Aussi belle que savoureuse: la tarte aux amandes et à la rhubarbe de Migusto (photo: DR).

La pâte à gâteau et les amandes en poudre

Le rédacteur culinaire Claudius Wirz a toujours un paquet de pâte feuilletée ou de pâte à gâteau abaissée dans le frigo et des amandes en poudre dans le placard. «Ainsi, je peux facilement confectionner une tarte sur un coup de tête. Si je n’ai pas la possibilité d’acheter des fruits frais, je pioche dans le congélateur. Je prends de préférence des abricots, des pruneaux ou des cerises. Les pommes et les poires sont aussi une valeur sûre. Les rouleaux de pâte feuilletée se congèlent d’ailleurs eux aussi très bien et constituent une bonne base pour un savoureux repas du soir.»

Les câpres, la feta et la pâte de raifort

Anja Steiner, auteure de recettes, a toujours des câpres, de la feta et de la pâte de raifort sous le coude. Elle confie: «Quand je fais un dip rapide à base de séré et de fines herbes, j’aime l’agrémenter de quelques câpres hachées. Elles relèvent également une pizza ou n’importe quelle sauce tomate toute prête. Pour ce qui est de la feta, je ne m’en lasse pas! J’en mets partout: je l’émiette sur les pâtes, dans les salades ou sur des légumes cuits au four. Quant à la pâte de ­raifort, je l’incorpore aux dips et aux sauces à salade. Son côté piquant apporte ce petit je-ne-sais-quoi qui rompt avec la monotonie.»

Les tomates pelées et les œufs

En cuisine, la rédactrice culinaire Dinah Leuenberger ­réserve une place de choix aux œufs et aux tomates pelées: «C’est la base pour préparer une chakchouka très simple mais non moins délicieuse. Si vous avez en plus un oignon, des épinards surgelés et une pomme de terre, vous pourrez concocter la version un peu plus élaborée. L’idéal avec ce plat d’origine juive et nord-africaine, c’est qu’on peut l’accommoder de différentes manières en fonction des ingrédients que l’on a sous la main. C’est rapide à préparer et un plaisir pour les yeux.»

La chakchouka se laisse préparer de bien des manières, selon l’inspiration du moment ou les ingrédients à disposition (photo: DR).

Les conserves de pois chiches

La rédactrice culinaire Claudia Schmidt a toujours une boîte de pois chiches en réserve. Pourquoi? «Parce qu’il suffit de les ajouter à un reste de curry pour faire naître un nouveau plat. Ils sont parfaits pour les potées et les soupes. Déjà cuits, ils se prêtent à merveille à la confection d’un dip, et grillés au four, ils constituent un en-cas des plus fins. On peut même utiliser le jus, l’aqua­faba, par exemple en guise de base végétalienne pour des meringues.

Le yogourt nature

Le yogourt nature est l’indispensable numéro un de Lina Projer, auteure de recettes. «Curry, dal, couscous, salade de concombres: le yogourt n’a pas son pareil pour sublimer tous types de recettes. Il permet également d’improviser un petit goûter pour les enfants (mais pas que!) sous forme de birchermüesli. En désespoir de cause, il me sert aussi à confectionner mon dip favori: du tzatziki! Avec ça, je suis certaine de faire des heureux.»

Les graines

Chez lui, l’auteur de recettes Philipp Wagner s’est constitué un petit stock de graines: «Elles apportent la touche finale à un müesli, une salade ou une soupe. Elles sont particulièrement délicieuses ­lorsqu’on les fait griller au préalable dans une poêle sans matière grasse. Elles s’utilisent aussi en boulangerie: il suffit de badigeonner au pinceau le pain, puis de le parsemer de graines.»

Le confit d’oignons se conserve 1 à 2 mois dans le réfrigérateur (photo: DR).

Les oignons confits

Vanessa Fuchs, auteure de recettes, a pour sa part une astuce qui sort un peu du lot: «Des oignons confits! Il suffit de laisser brunir un peu de beurre au fond d’une casserole, puis de la retirer du feu. Hacher finement les oignons et les mélanger avec le beurre. Laisser mijoter 10 à 15 minutes à petit feu. Verser le tout dans des bocaux hermétiques. Les oignons ainsi confits se conservent 1 à 2 mois dans le réfrigérateur ou dans le congélateur. Ils subliment de nombreux plats, notamment accompagnés de lardons, d’ail et de carvi ou de poivre en grains. Tout simplement étalés sur une tranche de pain frais et croustillant, puis saupoudrés de fleur de sel, c’est aussi un délice!»

Benutzer-Kommentare

Articles liés

La diminution du trafic nous permet de mieux apprécier le calme de la nature. Ici, une vue aérienne de la Bucheggplatz à Zurich.

Les bons côtés de la crise

Barbara Beckenbauer conseille et accompagne les patients dans toutes les situations de vie (photo: Cyrill Krähenbühl).

«Dans tous les foyers, il y a des frictions»

On reconnaît les cerises de café mûres à leur belle couleur rouge (photo: Sean Hawkey).

Un lien fort pour l’avenir

Le temps suspendu

Informationen zum Author