14 juillet 2014

A chaque plante son terreau

Avec la quantité de terreaux proposés sur le marché, difficile de savoir lequel convient le mieux à chaque plante. Laurence Rodrigues, vendeuse «Garden» chez Obi Renens, nous donne quelques conseils.

Comment bien rempoter une plante? Suivez les conseils de Laurence Rodrigues, spécialiste «Garden» chez Obi Renens.
Comment bien rempoter une plante? Suivez les conseils de Laurence Rodrigues, spécialiste «Garden» chez Obi Renens.
Temps de lecture 5 minutes

Avec ou sans tourbe, bio ou non, compact ou non: choisir le terreau adéquat est devenu un vrai casse-tête! Laurence Rodrigues, vendeuse «Garden» chez Obi Renens, nous aide à faire le bon choix, en fonction du type de plante.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe de nombreux ajouts différents, qui ont tous le même but: alléger la terre et la rendre moins compacte. Ainsi, perlite, minéraux argileux, sable de quartz sont comparables et pourront tous être choisis pour des plantes ayant besoin d’un sol bien drainé.

Selon la spécialiste, tous les terreaux renferment assez d’engrais pour les quatre à six semaines après le rempotage. Il s’agit donc d’attendre environ un mois et demi avant d’en rajouter, car un ajout immédiat va brûler les jeunes racines et les empêcher de se développer. Il est également important de ne jamais ajouter plus d’engrais que nécessaire, sous peine de saturer les plantes et d’empêcher leur croissance. Par ailleurs, l’excédent de sels minéraux sera rejeté par la terre et formera alors une couche grisâtre peu esthétique.

Enfin, il faut savoir que tout terreau – sauf s’il est trop humide – peut se conserver deux à trois ans dans un endroit sec et frais et dans un récipient bien fermé. S’il devient trop sec, on peut simplement l’humidifier avant de l’utiliser, car il conserve toutes ses propriétés.

© Migros Magazine – Véronique Kipfer

Les terreaux

Terreau pour cactées et plantes grasses
Destiné aux cactus, plantes grasses et de type «langue de belle-mère», ce terreau comporte beaucoup de sable de quartz. Même si les cactus ont besoin de peu d’eau, il faut bien les arroser après le rempotage, afin que la terre soit tassée près des racines. Enlever l’excédent d’eau.

Terreau sans tourbe
Plus écologique que celui avec tourbe, ce terreau contient de la fibre de bois, permettant de conserver l’humidité de manière presque aussi efficace. Il est comparable au terreau universel et convient pour tout type de plantes vertes, rosiers, etc.

Terreau pour rhododendrons et azalées
Il porte également le nom de «terre de bruyère» et convient à toutes les plantes calcifuges: rhododendrons, azalées, mais aussi camélias, bruyère, hortensias et myrtilles. A utiliser pur. Pour une plantation, séparer le terreau de la terre environnante avec une natte ou un plastique troué.

Terreau pour rosiers
Il contient des minéraux argileux, ce qui lui permet d’être bien drainé. Attention à utiliser toujours pour ses rosiers un pot plus profond que large, qui conviendra bien aux racines.

Terreau universel
Il convient pour tout, sauf les cactées, les orchidées et les plantes calcifuges.

Terreau universel bio
Il contient des engrais naturels et ne comporte pas de tourbe.

Terreau pour plantes vertes et palmiers
Pratique pour les petits rempotages, et lorsqu’on désire rajouter un peu de terre. Préféré à celui qui contient de la perlite, par exemple. Mieux vaut utiliser des terreaux contenant des éléments allégeant la terre pour le fond des plantations et couvrir de terreau universel.

Terreau pour orchidées
Il contient des écorces, pour favoriser l’oxygénation des racines.

Terreau pour semis
Ce terreau est assez fin pour les petites plantes, et contient de la perlite. On peut encore l’affiner en le tamisant. On peut également l’utiliser pour rempoter un cactus – tout comme le terreau pour cactus peut être utilisé pour des semis.

Terreau pour tomates, légumes et plantes aromatiques
Il contient du sable de quartz, qui le rend bien drainant.

Photographe: Mathieu Rod

Benutzer-Kommentare