28 juillet 2018

Yidir, 8 ans, de Genève à la Kabylie

Yidir, 8 ans, a déménagé en Algérie avec sa famille. Là-bas, il pratique la boxe tous les jours, s’amuse avec les chiens de son père et grimpe souvent aux arbres. 

yidir
La Kabylie, région d’Algérie, est parfois appelée la «Suisse africaine». (Illustration: Olaf Hajek)
Temps de lecture 3 minutes

A l'étranger

Yidir et ses frères Nadir et Daris, 14 et 12 ans, et leur petite sœur Dihya, 2 ans, sont des enfants très autonomes. Ils vivent avec leurs parents et leur grand-père suisse dans les montagnes de Kabylie. Cette région d’Algérie, parfois appelée la «Suisse africaine», est la terre des Berbères, un peuple épris de liberté. Yidir et ses proches habitent dans une ferme aux abords du village de Tazmalt. D’autres membres de la famille font partie du voisinage.

La mère de Yidir vient du canton de Schwytz. Traductrice et rédactrice de profession, elle travaille pour la Suisse depuis l’Algérie. Le père du petit garçon est d’origine algérienne, mais a grandi à Genève. Il a rejoint son pays natal il y a six ans avec femme et enfants. En Kabylie, il est propriétaire d’une entreprise de location de véhicules et d’un lopin de terre sur lequel la petite tribu s’est installée. Il y élève des moutons, des chiens de chasse et des chiens de berger. Il y exploite également les oliveraies familiales.  

«L’hiver, on fait de la luge sur les collines, et l’été, on aime bien aller nager dans un lac de retenue très calme. Il se trouve derrière nos oliveraies, au milieu des montagnes du Djurdjura. Beaucoup d’Algériens vont jusqu’à la mer pour se baigner: les plages de la baie de Bejaïa sont noires de monde. Elles ne sont qu’à deux heures de chez nous en voiture, mais on préfère les coins tranquilles. Le lac est super. Je vais y pêcher avec mon père. Il est chasseur, c’est pour cela qu’il possède une arme. Il l’emporte avec lui par sécurité: il y a quelques années, on risquait de croiser des hommes dangereux dans les montagnes.»

« Je vais à l’école du village d’Ikarvane et je suis en troisième classe. En cours, je parle l’arabe, à la maison, le français, et avec mes copains, le kabyle, un dialecte berbère. Je boxe tous les jours: c’est ma grande passion. Je me balade souvent avec mes camarades, et on va parfois acheter des friandises au magasin du village. J’aime aussi jouer à la Xbox et à la Wii, ou m’amuser dehors avec mes frères et ma sœur et avec les chiens de mon père. Il élève aussi des chèvres, mais elle ne m’intéressent pas. Je préfère grimper aux arbres. Bien sûr, j’ai vu naître beaucoup de chiots et d’agneaux. Cela n’a rien d’extraordinaire! »

«Mon grand-père suisse vit au premier étage de notre maison. Il dit qu’en haut, c’est la Suisse, et en bas, l’Algérie. J’adore les merguez d’ici, mais on est super contents quand des visiteurs suisses nous rapportent des saucisses viennoises et du cervelas. Notre grand-père nous prépare de temps en temps de la raclette, de la fondue ou de la fondue chinoise. Et en Suisse, pendant les vacances, on boit tous du Rivella. Un jour, ma grand-mère suisse m’a envoyé un sachet Farmmania de graines de tomates cerises qu’elle avait eu à Migros. Je les ai semées et j’en ai pris soin jusqu’à ce que les plants mesurent deux mètres de haut.»

Benutzer-Kommentare