6 août 2012

A maman bien nourrie, bébé bien portant

On ne le répétera jamais assez: durant – et avant – la grossesse, une alimentation saine et équilibrée est primordiale, tout autant pour la mère que pour l’enfant. Abécédaire non exhaustif des points importants.

Gros plan sur le ventre d'une femme enceinte
Une alimentation variée 
et équilibrée 
favorise la santé de la mère 
et de son 
enfant. (Photo: Keystone/Westend 61/Michael Bader)
Ne buvez pas d'alcool si vous êtes enceinte (Photo: istockphoto)

A comme Alcool

Numéro un dans la liste des ennemis de la grossesse. A bannir.

B comme Ballonnement

L’un des inconforts possibles avec les nausées, les vomissements, les brûlures d’estomac et les lourdeurs digestives. Pour les éviter: prendre des repas moins copieux mais plus fréquents, manger lentement, limiter la consommation d’eau gazeuse et d’aliments qui fermentent (chou, poireau, ail, oignon, légumineuses).

C comme Calories

Inutile de manger pour deux! «Les besoins en calories n’augmentent pas du simple au double durant la grossesse», met en garde Sandra Badel, diététicienne à Genève. Pendant les trois premiers mois, le besoin énergétique quotidien n’est qu’à peine augmenté. Dès le 4e mois, il oscille entre 200 et 300 kcal.

D comme Diabète gestationnel

Elévation hors des normes de la glycémie. Les hormones de grossesse perturbent l’efficacité de l’insuline. Le diabète gestationnel devrait faire l’objet d’un dépistage autour de la vingt-cinquième semaine de grossesse.

E comme Envies

«Elles peuvent être hormonales et nous mettent parfois la puce à l’oreille, relève Sandra Badel. Une déficience en fer peut par exemple se traduire par une attirance pour certains aliments.» Attention, ce n’est pas le cas de toutes les envies.

Fromage et yogourt, même combat! (Photo: istockphoto)
Fromage et yogourt, même combat! (Photo: istockphoto)

F comme Fromage

A supprimer de sa liste de commissions, les fromages au lait cru non pasteurisé, qui peuvent transmettre la listériose, une maladie bactérienne. Durant la grossesse, on les remplacera par leurs cousins pasteurisés, à pâte cuite.

G comme Gibier

Amatrices de chasse, le civet de gibier ne devra pas apparaître au menu plus de deux fois par semaine (200 g maximum par portion), sa teneur en plomb pouvant être trop élevée.

H comme Hygiène

Pour éviter d’exposer le fœtus à une infection, la femme enceinte doit porter une attention toute particulière à l’hygiène, qui va du lavage fréquent des mains au nettoyage des ustensiles ayant touché des aliments crus.

I comme Iode

L’iode joue un rôle essentiel pour le bon fonctionnement de la glande thyroïde et le développement du cerveau de l’enfant. On en trouve dans les crustacés bien cuits, les moules, les poissons de mer.

J comme Jus de fruits

L’alcool est interdit? Qu’à cela ne tienne! Les auteurs de l’ouvrage «Le petit guide de la grossesse sans risque» conseillent de le remplacer par des cocktails de fruits, sources de vitamines et d’antioxydants. Attention toutefois à ne pas les additionner de sucre (lire plus bas).

Il est conseillé de limiter les produits à base de soja pendant la grossesse. (Photo:  istockphoto)
Il est conseillé de limiter les produits à base de soja pendant la grossesse. (Photo: istockphoto)

L comme Lait de soja

Des études ont montré que la consommation de soja pouvait avoir des répercussions sur le système hormonal du bébé devenu adulte. Par mesure de prudence, il est donc recommandé de limiter à un par jour les produits à base de soja.

M comme Matières grasses

Le besoin en matières grasses n’augmente pas durant la grossesse. Mais il est important de couvrir les besoins en acides gras essentiels, indispensables au bon développement et au fonctionnement du système nerveux du bébé. Il est donc recommandé de préférer les huiles végétales ainsi que les poissons gras aux graisses de viande, de charcuterie et de saucisses.

N comme Nausées

Beaucoup de femmes enceintes en souffrent au début de la grossesse. Elles disparaissent en principe au cours des trois premiers mois.

O comme Oméga-3

Le cerveau et les yeux se développent de manière optimale lorsque la concentration en acides gras oméga-3 est suffisante. Ceux-ci sont surtout présents dans les poissons gras, dont la consommation régulière est, de ce fait, fortement recommandée à la femme enceinte. Les oméga-3 ont également une influence sur l’immunité, le sommeil et la future flore intestinale de l’enfant, précise Sandra Badel.

P comme Poisson cru

Interdit sous toutes ses formes: carpaccio, mi-cuit, ceviche, sushis, sashimis, surimis et poissons fumés...

Q comme Quinine

Question boissons, celles à base de quinine (Tonic Water, Bitter Lemon) sont également à éviter, cette substance peut compromettre le bon développement et la santé du fœtus.

R comme Régime

Si la liste des interdits varie peu, l’adaptation du régime quotidien s’avère parfois plus délicate à gérer. «D’autant que, d’un point de vue métabolique, nous sommes tous différents, relève Sandra Badel. Nous ne tirons pas tous parti de la même façon des aliments que nous ingérons.» La spécialiste recommande donc une prise en charge individualisée.

Ne pas céder  trop souvent à la tentation est de mise. (Photo: istockphoto)
Ne pas céder trop souvent à la tentation est de mise.(Photo: istockphoto)

S comme Sucre

Aux biscuits, pâtisseries, barres chocolatées, préférer les sucres lents contenus dans les céréales et les féculents.

T comme Thé

A limiter, les boissons contenant de la caféine (thé vert et noir, café). Remplacer par des tisanes. En matière d’hydratation, il est recommandé pour les femmes enceintes de boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour.

V comme Végétalien

Une alimentation végétalienne – ou même dans certains cas végétarienne – peut être nocive pour l’enfant. Elle doit être compensée par des suppléments en vitamine B12, en vitamine D et en calcium.

W comme Wasabi

A éviter durant la grossesse. Les femmes enceintes devraient également limiter la consommation de plats trop épicés.

Y comme Yogourt

Yogourt et fromage, même combat: il s’agit de supprimer ceux à base de lait cru et de les remplacer par les pasteurisés.

Z comme Zinc

Avec le calcium, le fer et les vitamines B12 et D, il fait partie des nutriments auxquels la femme enceinte doit porter une attention toute particulière. La prise de suppléments contenant ces substances nutritives, en complément de l’acide folique, est essentielle à partir de la douzième semaine de grossesse.

Benutzer-Kommentare