2 juin 2018

Alcool et chaleur ne font pas bon ménage

Pour éviter de mauvaises surprises, modérez votre consommation d’alcool.

alcool et chaleur
l’alcool a un effet diurétique qui vient accélérer la déshydratation de l’organisme. (Photo: Getty Images)
Temps de lecture 3 minutes

Le thermomètre grimpe: voici venu le temps des barbecues et des apéros en terrasse. Pourtant – on l’ignore souvent –, alcool et chaleur ne font pas du tout bon ménage.

Quand il fait chaud, le corps régule naturellement sa température par une déperdition d’eau grâce à la vasodilatation cutanée et la transpiration. Or l’alcool a un effet diurétique qui vient accélérer la déshydratation de l’organisme. Quand on boit de l’alcool, on perd donc de l’eau. Le corps, privé d’un apport suffisant en eau, peut alors être sujet à des maux de tête, des vertiges, un malaise, une léthargie, de la soif ou encore des crampes… des signes d’alerte qui indiquent une déshydratation. À cela s’ajoutent les autres risques liés à la consommation aiguë d’alcool, qu’il fasse chaud ou non, comme les troubles de la vigilance et de l’attention, la somnolence, et jusqu’au coma éthylique lors d’une consommation excessive.

Boire peu et pas n’importe comment

Si vous ne pouvez résister à un apéro alcoolisé, essayez de boire lentement, en mangeant (être à jeun augmente la vitesse d’absorption de l’alcool dans le système digestif) et en vous hydratant entre chaque verre.

Une croyance laisse penser que certaines boissons seraient «pires» que d’autres. En réalité, tous les alcools contiennent la même molécule: l’éthanol, qui, une fois dans le sang, provoque la déshydratation par différents processus.

Il y a autant d’alcool dans un verre de bière (340 ml à 5% d’alcool) que dans un verre de vin (140 ml à 12% d’alcool) ou que dans un verre de spiritueux (45 ml à 40% d’alcool). Mais nous ne sommes pas tous égaux face à l’alcool. La quantité d’alcool arrivant dans le sang est influencée par de nombreuses variables: sexe, origine, poids, volume d’eau dans le corps ou encore traitement médicamenteux… En général, on conseille de ne pas dépasser trois verres chez les hommes et deux verres chez les femmes.

Au moindre signe de déshydratation (par exemple malaise, vertige), cessez immédiatement votre consommation d’alcool, hydratez-vous et consultez éventuellement un médecin.

Dr med. Robert Barroussel, spécialiste FMH en médecine générale, centre médical Medbase Genève gare Cornavin.

Benutzer-Kommentare