Archives
4 avril 2014

2013: une année sous le signe de la croissance

Avec un chiffre d’affaires et un bénéfice en hausse, Migros s’est montrée très satisfaite de son exercice 2013.

Direction générale Migros
Entouré de Hans­ueli Siber, chef du marketing, et de Jörg Zulauf, chef des finances, Herbert Bolliger, président de la direction générale de Migros, a de quoi sourire (photo: Keystone).

L’année 2013, caractérisée par une solide croissance, a été extrêmement positive pour Migros. Le chiffre d’affaires du groupe a ainsi augmenté de 7%, dépassant les 26,7 milliards de francs. Lors de la présentation à la presse des résultats la semaine dernière, Herbert Bolliger, président de la direction générale de la Fédération des coopératives Migros, a exprimé sa vive satisfaction quant à l’exercice écoulé: «Nous avons réussi à écrire un nouveau chapitre de notre success story unique.»

Le chiffre d’affaires du commerce de détail a progressé de 7,2% pour s’établir à 22,9 milliards de francs. Un essor auquel l’allemand Tegut, un pionnier du bio appartenant au groupe depuis le 1er janvier 2013, a largement contribué. Sans lui, la hausse s’élève malgré tout à 1,6%, une performance déjà fort remarquable. Migros a également développé de 0,2% sa part de marché, qui atteint ainsi 20%.

Les labels durables du détaillant ne sont pas non plus étrangers à cette réussite. Les ventes de produits offrant une valeur ajoutée sur les plans social et écologique ont pour la première fois franchi le seuil des deux milliards de francs (lire ci-contre). Notons aussi que, lors du World Retail Congress, une rencontre internationale qui se déroule à Paris, un jury a élu le programme Génération M comme la meilleure initiative – au monde – en matière de promotion du développement durable.

Migros est indubitablement le premier employeur suisse

Le groupe a enregistré une forte augmentation de ses effectifs: fin 2013, il comptait plus de 94 200 collaborateurs, soit 6800 personnes de plus qu’en 2012. Là encore, l’accroissement du personnel s’explique avant tout par l’intégration de Tegut. En Suisse, Migros emploie plus de 81 400 personnes et conforte ainsi son titre de plus grand employeur du pays.

Avec de tels effectifs, rien d’étonnant à ce que les charges de personnel représentent la majeure partie des postes de dépenses. «Celles-ci représentent 54% de nos frais d’exploitation, affirme Jörg Zulauf, chef du département Finances. Un chiffre qui indique clairement que Migros est portée par ses collaborateurs.»

C’est l’engagement quotidien de ces dizaines de milliers de collaborateurs qui a permis à l’enseigne de dégager un bénéfice de 771 millions de francs. «Ce montant équivaut à 2,9% de notre chiffre d’affaires et se situe dans notre objectif qui visait un bénéfice compris entre 2 et 4%», souligne le responsable financier.

© Migros Magazine – Andreas Dürrenberger

Auteur: Andreas Dürrenberger