Archives
12 décembre 2011

Des économies d’énergie malgré la croissance

Pour 2020, Migros s’est fixé des objectifs ambitieux: réduire de 20% ses émissions de CO2 et de 10% sa consommation d’électricité.

cliente devant le rayon des surgelés
En dotant ses rayons frais de portes vitrées, Migros a réduit de 30 à 50% sa consommation de courant.

Jeudi prochain, le Conseil des Etats délibérera sur la politique climatique suisse après 2012 et notamment sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique.

Migros n’attend pas de signal politique pour agir et prend une fois de plus les devants. Avec sa Stratégie 2020 pour l’énergie et le climat, le distributeur s’est assigné des buts très ambitieux pour ces prochaines années. D’ici 2020, il veut en particulier:

  • réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2010
  • diminuer de 10% sa consommation d’énergie

Ces objectifs sont d’autant plus honorables que le distributeur a bien évidemment l’intention de poursuivre sa croissance à l’avenir.

«Pour une entreprise consciente de ses responsabilités comme Migros, le développement durable et l’essor économique ne s’excluent pas mutuellement», a expliqué Herbert Bolliger, président de la Direction générale de Migros.

Or, dans le domaine de la consommation énergétique, le projet du détaillant pose un défi particulier. Toutes les études attestent en effet que le besoin en électricité va augmenter ces prochaines années. Migros souhaite donc briser cette tendance.

Ainsi, lors de chaque construction ou transformation de magasin, Migros installe davantage d’ampoules LED, renonce entièrement aux énergies fossiles et s’équipe de meubles frigorifiques efficaces sur le plan énergétique.

Avec sa stratégie dans les domaines de l’énergie et du climat, Migros a une longueur d’avance. Au début du mois de décembre, le distributeur s’est d’ailleurs vu décerner l’Energy Globe Award pour les efforts accomplis depuis plus de trente ans. Il s’agit du prix le plus renommé sur le plan mondial pour l’économie d’énergie et la protection du climat.

Ce qu'ils en pensent

Hans-Peter Fricker, directeur général du WWF Suisse
Hans-Peter Fricker, directeur général du WWF Suisse

Hans-Peter Fricker, directeur général du WWF Suisse: «Nous sommes heureux que Migros, avec ses objectifs ambitieux, poursuive de manière conséquente son engagement pour la protection de l’environnement. Cela montre que protection du climat et succès économique ne sont pas incompatibles.»

Adèle Thorens-Goumaz, conseillère nationale (Parti écologique suisse/VD)
Adèle Thorens-Goumaz, conseillère nationale (Parti écologique suisse/VD)

Adèle Thorens-Goumaz, conseillère nationale (Parti écologique suisse/VD): «Toutes les entreprises devraient s’engager dans des projets de réduction de consommation d’énergie de ce type. Pour l’environnement, mais aussi parce que c’est dans leur intérêt: économiser de l’énergie, c’est économiser de l’argent.»

Walter Steinmann, directeur de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN)
Walter Steinmann, directeur de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN)

Walter Steinmann, directeur de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN): «A l’avenir, nous souhaitons que toutes les entreprises s’engagent à respecter de tels objectifs d’économies d’énergie. Que Migros joue ici un rôle pionnier nous réjouit.»

Monika Dusong, présidente de la Fédération romande des consommateurs (FRC)
Monika Dusong, présidente de la Fédération romande des consommateurs (FRC)

Monika Dusong, présidente de la Fédération romande des consommateurs (FRC): «La FRC plaide pour une consommation responsable qui tient compte de l’impact des achats sur les plans social et écologique. Nous saluons le plan d’action de Migros pour le climat qui facilite ce choix.»

Auteur: Daniel Sägesser