Archives
2 décembre 2016

Trouver un travail avec Pro Juventute

Après de nombreuses tentatives, Claudio Viscomi a enfin trouvé sa place sur le marché du travail. Il doit ce succès au programme MyFutureJob de Pro Juventute, soutenu par la campagne de dons de Migros.

Claudio Viscomi
Apprenti dans un magasin de bricolage, Claudio Viscomi peut maintenant envisager l’avenir avec plus de sérénité.

En juillet 2016, Claudio Viscomi a commencé son apprentissage chez von Moos Sport + Hobby, un magasin spécialisé de Lucerne. C’est déjà la troisième formation que le jeune homme de 20 ans, originaire d’Emmenbrücke (LU), entreprend – mais celle-ci semble être la bonne. Le programme de Pro Juventute MyFutureJob, que Migros soutient par une campagne de dons effectuée pendant la période de Noël, a apporté une aide décisive au Lucernois.

Un conseil sur mesure pour les participants

Le programme de coaching s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans, qui ont déjà suivi une première formation mais n’ont pas encore réussi à s’imposer sur le marché du travail pour diverses raisons, notamment à cause de soucis de santé ou de problèmes relationnels. MyFutureJob est là pour s’assurer qu’ils ne perdent pas pied. Lorsque cela s’avère nécessaire, une collaboration avec d’autres bureaux de consultation publics ou privés est établie.

Claudio Viscomi a bien failli manquer son entrée dans le monde professionnel. Ses résultats scolaires étant insuffisants pour apprendre le métier de ses rêves, informaticien, il a suivi une formation de praticien en mécanique de deux ans, sanctionnée par une attestation fédérale.

Bien qu’il se soit rapidement rendu compte que le domaine ne l’intéressait pas, il est allé au terme de son cursus. Il a ensuite effectué un apprentissage comme plâtrier dans l’entreprise familiale, qu’il a interrompu au bout d’un an et demi. «J’ai beaucoup appris, mais je n’ai pas senti que c’était ma voie», confie-t-il.

Le Lucernois a donc dû accepter de petits boulots. «Je savais qu’à presque 20 ans, il était grand temps que je trouve quelque chose.» Et un beau jour, le jeune homme est tombé sur un flyer de MyFutureJob.

Dans le cadre de ce programme, chaque participant doit fournir un dossier complet avec une description précise de sa situation. Selon sa demande, il est ensuite convoqué pour des tests d’aptitude ou un premier entretien. L’aide n’est pas limitée dans le temps et peut aller, en fonction des besoins, d’une simple prestation de conseil pour monter une candidature à un accompagnement étroit et durable en cas de réorientation.

Pour Claudio Viscomi, un bilan personnel, un bref coaching et un peu de chance se sont révélés suffisants. C’est l’un de ses collègues qui lui a parlé par hasard d’une place d’apprentissage vacante dans le magasin lucernois. Or, le poste coïncidait avec les compétences et les centres d’intérêt que les conseillers de MyFutureJob avaient identifiés chez le jeune homme.

Après quelques mois, le chef de Claudio Viscomi se montre toujours aussi enthousiaste au sujet de sa nouvelle recrue: «Claudio est un très bon élément», estime Jörg Moll, responsable des apprentis à von Moos Sport + Hobby. L’intéressé est également satisfait: «J’ai enfin trouvé une activité qui m’intéresse et me correspond», se réjouit-il. Et actuellement, mes notes sont si bonnes que je pourrais même envisager une maturité professionnelle.»

En savoir plus

Pour en savoir plus sur la collecte de dons de Noël organisée par Migros, rendez-vous sur la page du sommaire.

Auteur: Beat Matter

Photographe: Mischa Christen