Archives
3 janvier 2012

Un Cuche peut en cacher un autre!

Christophe Cuche fait des étincelles au guidon d’un quad de compétition. En 2011, le Neuchâtelois a signé 20 victoires en… 20 courses et a donc été sacré champion de Suisse et d’Europe de sa discipline.

Christophe Cuche devant ses trophées.
Christophe Cuche: On roule à l'instinct, on sent véritablement ses tripes, on est toujours à la recherche de la perfection, on flirte souvent avec la limite..."

«Nous les Cuche, on est un peu comme des pitbulls.» Dans la bouche de Christophe, cela signifie que les membres de sa meute sont à la fois tenaces et combatifs, intrépides et déterminés. Son petit cousin Didier, l’inoxydable champion du ski suisse, en est d’ailleurs la plus parfaite illustration!

Notre homme, lui, est mordu de quad depuis l’âge de 13 ans. Une dévorante passion partagée avec son père qui lui procure émotions et satisfactions. «La saison dernière, on a comptabilisé 20 victoires en 20 courses.» En écrasant ainsi la concurrence, le jeune Neuchâtelois a été sacré champion de Suisse et d’Europe 2011 de Superquad 450.

«Il ne me manquait qu’un malheureux petit point pour remporter également le championnat de France.» Tout cela parce qu’il n’a pas pu s’aligner à toutes les épreuves du calendrier gaulois, à cause de dates qui se chevauchaient avec les manches suisses. Insatiable, ce chien fou courra à nouveau en 2012 après ces trois lièvres, après ces trois titres.

Christophe mise tout sur le quad. Il a même raccroché provisoirement son bleu de mécano pour s’investir corps et âme dans cette aventure. «Physiquement, techniquement et mentalement, on doit être au top comme tous les athlètes de haut niveau. Cela implique de grands sacrifices en temps et en argent.»

Privé de soutien officiel («Notre discipline n’est pas reconnue!»), le pilote du Val-de-Ruz «tourne» grâce à l’aide de sa famille, de ses amis et de quelques sponsors aussi. Et il donne des cours de pilotage pour mettre un peu de beurre dans les épinards. «J’espère que je pourrai vivre de mon sport dans un avenir pas trop lointain.» Quand un Cuche tient un os, il ne le lâche pas.

Infos sur Internet: www.cuchequad.ch

Quelques mots-clés...

La maison familiale de Cristophe Cuche
La maison familiale de Cristophe Cuche

Un lieu«A Clémesin, on vit un peu retiré du monde… C’est là que se trouve notre maison familiale, notre métairie, c’est là que je suis né et que j’habiterai sans doute jusqu’à la fin de mes jours.»

Le Quad de Cristophe Cuche en action.
Le Quad de Cristophe Cuche en action.

Ma machine
«Le châssis est fabriqué par RST (Roland Schwendimann Tuning), un petit constructeur basé à Thoune. Et on l’a équipé d’un moteur Kawasaki 450 emprunté sur une moto de cross.»

Trophée
Trophée

Un trophée «Mettet, en Belgique, c’est une course mythique! Seuls les meilleurs pilotes y sont invités. Ma plus belle émotion, c’est de l’avoir justement gagnée en 2006 lors de ma première participation.»

Le skieur Didier Cuche (photo:EPA/Olivier Hoslet)
Le skieur Didier Cuche (photo:EPA/Olivier Hoslet)
Pelles mécaniques sur un chantier
Pelles mécaniques sur un chantier

Un modèle «Le skieur Didier Cuche, c’est mon petit cousin. Je suis épaté par sa carrière, je suis fan de ce qu’il fait, de son état d’esprit… Sportivement, c’est vraiment l’exemple à suivre!»

Mon métier«Je possède un CFC de mécanicien sur machines de chantier. Un métier passionnant, que j’ai dû mettre entre parenthèses pour pouvoir me consacrer à 100% à mon sport.»

Photographe: David Houncheringer