Archives
30 décembre 2013

VW Golf VII: le dynamisme au rendez-vous

Avec la BluMotion, la gamme VW Golf VII s’enrichit d’une nouvelle motorisation.

La VW Golf VII
La VW Golf VII.

C’est un petit air de déjà-vu qui a accompagné mon test de la semaine puisque j’avais déjà eu l’occasion d’essayer la nouvelle Golf VII en début d’année. Seule différence: la motorisation.

Un poil moins puissant que la version de 150 chevaux testée il y a quelques mois, le moteur de la Golf VII BlueMotion n’en est pas moins surprenant. Bel effort de la marque, cette nouvelle mouture est affublée d’un bloc aussi performant qu’économique qui ne relâche que 85 g de CO2 au km. Mieux encore! Sur autoroute, la consommation, annoncée à 3 l aux 100 km, ne dépasse que rarement les 4,0 l et, grâce à son réservoir de 50 l, on bénéficie d’une autonomie record de 1500 km.

Et ce n’est pas pour autant qu’elle se traîne. Bien qu’elle ait été mise à la diète, la Golf VII BlueMotion n’en est nullement devenue anémique. Certes, un peu plus timide que celle que j’avais déjà testée, je l’ai trouvée bien plus dynamique que de nombreuses voitures qui affichent des consommations similaires. Chapeau!

Mais ce qui me plaît le plus dans cette Golf VII, mis à part son confort plus qu’appréciable, c’est cette option de sécurité appelée «Lane Assist». A partir de 65 km/h et grâce à une caméra située dans le rétroviseur intérieur, la Golf VII analyse le marquage au sol et rectifie la trajectoire automatiquement lorsqu’on s’approche trop d’une ligne sans avoir activé le clignotant. En pratique, c’est comme si une force surnaturelle venait bouger le volant à ma place. Un petit gadget qui peut avoir son utilité lorsque le conducteur est fatigué et qui n’hésitera pas à émettre une alerte sonore lorsque le tracé se fait vraiment trop hasardeux. En résumé, une chouette voiture dont le seul défaut serait son intérieur un peu tristounet.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le look

La Golf VII garde les principales caractéristiques des 3-4 dernières éditions de la gamme tout en les modernisant. Le museau se fait plus fin, l’ensemble est allégé, plus sobre et plus discret aussi. Plus large et plus plate que ses prédécesseurs, elle paraît plus dynamique.

La sécurité

La Golf VII possède toute une batterie d’options de sécurité étonnantes. Parmi elles, le régulateur de vitesse automatique de distance qui mesure la distance et la vitesse relative par rapport au au véhicule qui précède et veille à ce que la distance de sécurité soit respectée. Activable entre 30 et 160km/h, le système peut freiner et même arrêter le véhicule dans un bouchon.

Le coffre

De bonne dimension, le coffre passe de 380l à 1270l de volume lorsque les banquettes sont rabattues. Il s’ouvre en faisant basculer le logo VW incrusté dans son hayon, pas facile à trouver du premier coup!

L’habitacle

Confortable, sobre et spacieux, l’intérieur est à la hauteur des attentes et même plus, puisqu’il est légèrement plus grand que celui des éditions précédentes. L’ambiance est classe, décontractée avec une petite touche sport-chic, bien qu’un peu tristounette dans l’ensemble.

Le tableau de bord

Sobre et bien dessiné, il brille particulièrement pas le choix de ses fournitures d’excellente qualité et ses détails soignés. Le petit plus: la console centrale redessinée est légèrement inclinée vers le conducteur pour qu'il puisse la commander de manière optimale.

Auteur: Leïla Rölli