Archives
24 octobre 2016

«A la pétanque, je suis un tireur»

Tirer ou pointer? Samuel Mathez, 10 ans, a déjà tranché. Depuis trois ans au club de Lys à Prilly (VD), ce passionné des boulodromes surprend par son calme et sa maturité.

Samuel Mathez en train de jouer à la pétanque
Samuel Mathez rêve de participer aux championnats d’Europe de pétanque et s'entraîne assidûment.

«J’ai commencé la pétanque à l’âge de 7 ans en même temps que mon papa. En fait, on cherchait un sport qu’on puisse pratiquer ensemble, alors on s’est inscrits au club de Lys, à Prilly, et on a croché les deux. Avant cela, j’avais déjà joué aux boules quelques fois à la plage, mais sans plus.

J’aime beaucoup la pétanque, car c’est un jeu de stratégie.

Les gens croient que c’est une question de chance, mais non. Il est important d’étudier le terrain et de réfléchir à ce qu’il faut faire. Et même si ce n’est pas une activité très physique, c’est bien un sport.

Les boules de pétanque des juniors.
Les boules des juniors ont un gabarit adapté: environ 7 cm de diamètre pour un poids de 650 à 680 grammes.

Dans une équipe, il y a toujours un pointeur et un tireur. Comme tireur, c’est moi qui nettoie le terrain des boules adverses. Si je joue avec des adultes, il m’arrive d’être le pointeur, soit de devoir placer la boule au plus près du but.

Les médailles de Samuel Mathez
Samuel Mathez a déjà participé à plusieurs championnats et coupes vaudoises: au total, il compte cinq médailles à son actif.

Ce sport ne demande pas de qualités particulières, mais il faut s’exercer. Je m’entraîne quatre à cinq fois par semaine. Il faut rester calme et concentré: un tournoi comprend sept parties qui peuvent durer 75 minutes!

J’espère bien aller un jour aux championnats d’Europe…»

Texte © Migros Magazine – Patricia Brambilla

Auteur: Patricia Brambilla

Photographe: Jeremy Bierer