Archives
9 novembre 2015

A quoi sert l'homme?

Maria Julia Stonborough- Eisinger, directrice de Prophil, répond à la question d'Augustin, 10 ans.

Question manuscrite d'enfant: ä quoi sert l'homme?
Une question d'Augustin, 10 ans.
Maria Julia Stonborough-Eisinger
Maria Julia Stonborough-Eisinger

Maria Julia Stonborough-Eisinger est directrice de Prophilo, une association romande soutenant la pratique du dialogue philosophique.

«Il existe différents types de questions. Certaines sont simples, par exemple, combien font 4 + 4? D’autres, comme la tienne, sont plus délicates: il n’existe pas de réponse unique ou définitive aux questions d’ordre philosophique. C’est parfois frustrant, mais aussi intéressant, car le processus de réflexion ouvre ta pensée. Ta question est fondamentale: les humains se la posent depuis plus de 3000 ans!

L’homme peut-il être utile, tel un objet créé dans un but précis? Un marteau sert à planter des clous et il a été imaginé dans ce but-là. Si l’homme sert à quelque chose, alors qui l’a inventé? Certains pensent que c’est Dieu et qu’il est sur Terre pour le représenter. Pour d’autres personnes, l’homme est le résultat de l’évolution des espèces.

Si personne ne l’a créé dans un but précis, doit-il alors chercher la réponse lui-même? Est-ce possible ou envisageable qu’il ne serve à rien? Est-ce important d’être utile à quelque chose ou à quelqu’un?

Comme tu le vois, les pistes de réponse sont multiples. Peut-être, peux-tu commencer par te demander: «Et moi, à quoi je sers?» Pose la question à tes proches, à tes amis, tu verras que tu n’es sûrement pas le seul à t’interroger. Même si tu n’arrives pas à une conclusion définitive, c’est en partageant tes points de vue, en réfléchissant par toi-même et avec l’aide des autres, que tu comprendras toujours plus les mystères du monde qui t’entoure.