Archives
20 février 2017

Airpods à tout faire

Apple aura mis du temps à peaufiner la version sans fil de ses petits écouteurs Earpods, censés sortir en même temps que l’Iphone 7. Bourrés de technologie et polyvalents – pour peu que l’on utilise des appareils à la pomme – ils étonnent aussi par quelques lacunes et une qualité musicale pas supérieure à leur grand frère filaire.

Les écouteurs sans fil Airpods d'Apple. (Photo: DR)

Les voici enfin sur le marché suisse. Après plus de deux mois de retard sur le calendrier initial d’Apple (une sortie simultanée avec l’Iphone 7, dénué de prise écouteurs et favorisant donc nettement l’usage d’écouteurs Bluetooth), les écouteurs sans fil Airpods complètent enfin la panoplie de tout adepte de la firme à la pomme.

Car autant l’avouer tout de suite: si ces deux écouteurs sans fil ultra-compacts – en gros des Earpods filaires terminés par une sorte de petit coton-tige qui, portés, donnent une étrange allure. Question d’habitude sans doute… – peuvent naturellement être utilisés avec tout appareil disposant de la technologie Bluetooth, leur design ultra-épuré dépourvu de toute commande directe sera frustrant. Tout comme pourrait l’être la bonne mais pas exceptionnelle qualité musicale – en gros le même son très équilibré que celui des Earpods – au vu d’un prix plutôt élevé si l’on ne les considère que comme un casque d’écoute.

Les Airpods s’adressent clairement aux utilisateurs d’IOS, puisqu’ils fonctionnent tout aussi efficacement avec un Ipad qu’avec un ordinateur Apple. Dans ce dernier cas, il faudra tourner sur Sierra pour bénéficier du pairage ultra-simplifié: il suffit de les approcher pour une connexion automatique, indiquant en sus l’état de charge. On relèvera également que la petite latence de la technologie Bluetooth (dans les 300 millisecondes) peut déranger pour regarder une vidéo par exemple.

Entre casque et oreillette

L’autonomie de cinq heures est plutôt généreuse au vu de ce petit format (par contre, attention à la perte!). D’autant que, rangés dans leur petit boîtier blanc, les Airpods se rechargent grâce à des contacteurs situés au fond du boîtier. Malin, sauf si l’on considère que, finalement, cela fait beaucoup à emporter pour bénéficier d’une technologie sans fil. Tout comme l’accéléromètre intégré permettant de reconnaître une double tape du doigt pour une action unique mais personnalisable, tel la mise en pause ou le lancement de Siri.

Le logiciel de reconnaissance vocale d’Apple est alors capable d’effectuer toutes les commandes d’une télécommande classique, mais donne évidemment accès à une foule d’autres services habituels, comme téléphoner, envoyer un message, programmer une alarme, consulter la météo ou le niveau de la batterie des écouteurs, etc.

Tout cela ne sera cependant d’aucune utilité si vous n’utilisez pas et n’avez pas l’intention d’utiliser Siri. Ou si vous vous retrouvez souvent dans un environnement sans Wifi.

Des capteurs de proximité arrêtent la musique une fois un Airpod ôté de l’oreille, dans laquelle ils tiennent parfaitement même en courant. En tout cas dans les nôtres, mais c’était également le cas des Earpods. Avec Apple Music, votre morceau préféré reprend une fois les écouteurs remis. Evidemment pas avec Spotify ou un autre lecteur. A noter que l’on peut parfaitement n’utiliser qu’un seul Airpod, le son étant mixé en mono. A propos du son, effectuer un appel est un vrai plaisir tant la qualité du micro est excellente. Votre interlocuteur peinera à deviner que vous n’utilisez pas celui de votre Iphone.

C’est d’ailleurs dans cet usage polyvalent entre casque d’écoute et oreillette Bluetooth qu’Apple semble avoir conçu sa première génération d’Airpods. Peut-être que la suivante intégrera la si pratique possibilité de glisser d’un côté ou de l’autre de l’écouteur pour passer au morceau suivant ou précédent, comme sur les excellents casques Zik de Parrot.

En vente sur digitec.ch pour le prix de Fr. 179.-

Texte © Migros Magazine - Pierre Léderrey

Auteur: Pierre Léderrey