Archives
17 août 2015

Argenterie: et que ça brille!

L’argenterie de tante Adèle est tout oxydée? Plus besoin de l’astiquer pour la faire briller.

Valentin tient des couverts en argent dans la main à nouveau brillants.
Mission accomplie pour Valentin: les couverts en argent sont comme neufs!
Valentin a tout ce qu'il faut pour réaliser l'expérience: un récipient en verre, de l'eau chaude, du papier d’alu, du sel de cuisine et de l’argent oxydé.
Valentin a tout ce qu'il faut pour réaliser l'expérience: un récipient en verre, de l'eau chaude, du papier d’alu, du sel de cuisine et de l’argent oxydé.

1 Valentin a réuni le matériel nécessaire à la bonne marche de cette expérience, à savoir un grand récipient en verre, de l’eau chaude, du papier d’alu, du sel de cuisine et de l’argent oxydé (couverts, pièces de monnaie, etc.).

Ajouter une cuillère à soupe de sel dans l'eau chaude et bien mélanger.
Ajouter une cuillère à soupe de sel dans l'eau chaude et bien mélanger.

2 Après avoir rempli à moitié le récipient en verre avec de l’eau très chaude, il faut ajouter une cuillère à soupe de sel et bien mélanger. Celui qui s’aventurerait à goûter cette solution aurait l’impression de boire la tasse à la mer…

Placer une feuille d’aluminium au fond du récipient.
Placer une feuille d’aluminium au fond du récipient.

3 Comme notre scientifique en herbe, il faut couper une feuille d’aluminium et la placer au fond du récipient. Après, et seulement après, on peut plonger les couverts de tante Adèle dans ce drôle de bain et laisser agir.

Après quelques minutes, l’argenterie brille comme un sou neuf!
Après quelques minutes, l’argenterie brille comme un sou neuf!

4 Après quelques minutes, l’argenterie brille comme un sou neuf! C’est tante Adèle qui va être contente… Seul inconvénient de cette méthode éclair: l’hydrogène sulfuré dégage une désagréable odeur d’œuf pourri. Beurk!

Le phénomène

Avec le temps, l’argent s’oxyde au contact de l’oxygène et des composés soufrés qu’il y a dans l’air. Cette réaction forme du sulfure d’argent (c’est à cause de cette substance que les couverts de tante Adèle ont une couleur brunâtre, voire noire par endroits!). Habituellement, pour nettoyer de l’argenterie oxydée, il faut de l’huile de coude (demandez à vos parents ce que c'est!), mais ici on a évidemment recours à la chimie. Il suffit en effet de libérer l’hydrogène sulfuré grâce à l’aluminium, additionné d’un peu de sel pour booster encore le processus. Et voilà!

Texte © Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod