Archives
6 juin 2016

Art à l’horizon

Du 11 juin au 18 septembre 2016, la biennale européenne Manifesta 11 prendra ses quartiers à Zurich et exposera les œuvres nées des rencontres d’artistes internationaux et de citoyens suisses.

Manifesta 11
Flottant sur le lac de Zurich, le «Pavillon of Reflections» sera le centre névralgique de Manifesta 11 (photo Gaëtan Bally, Keystone).

Qui a dit que l’art contemporain était réservé à une élite évoluant dans un monde clos? En tous cas pas Hedwig Fijen, la directrice de Manifesta, une biennale d’art se déroulant à chaque fois dans une nouvelle ville européenne et qui prendra cet été ses quartiers à Zurich sous le thème What People Do for Money: Some Joint Ventures. «Pour cette onzième édition, nous avons voulu intégrer toutes les couches de la population au processus de création artistique», explique Hedwig Fijen. A cette fin, une trentaine de tandems a été sélectionné par Christian Jankowski, le commissaire de Manifesta 11. L’Italien Maurizio Cattelan a par exemple travaillé avec une athlète paralympique, la Mexicaine Teresa Margolles a collaboré avec des prostituées transsexuelles et le Français Michel Houellebecq a sondé le corps humain avec un médecin d’une clinique privée.

Hedwig Fijen, fondatrice et directrice de Manifesta.
Hedwig Fijen, fondatrice et directrice de Manifesta.

Des films montrant le processus créatif de chaque duo seront montrés dans le Pavillon of Reflections, un grand radeau de bois flottant au large des quais et faisant aussi office de centre névralgique de la manifestation, de bar et de plage (!). Les œuvres elles-mêmes seront installés dans la Löwenbräukunst ( Migros Museum für Gegenwartskunst, Kunsthalle, Luma Foundation ) et au Helmhaus ainsi que dans les satellites, soit les sites où travaillent les hôtes des artistes, à savoir une banque, un salon de coiffure pour chien, une maison close, etc. «Il sera possible de découvrir une ville que même beaucoup de Zurichois ne connaissent pas», s’enthousiasme Hedwig Fijen qui poursuit: «A ces travaux s’ajoute une exposition dite historique qui montre comment le travail a été thématisé ces cinquante dernières années dans le monde de l’art.»

Pour accompagner les visiteurs, un vaste programme de médiation, soutenu par le fonds Engagement Migros, partenaire de la première heure, a été mis en place. «Via des visites guidées, des conférences, des journées pour les familles, nous voulons stimuler le public afin qu’il se forge sa propre opinion.»

Auteur: Pierre Wuthrich