Archives
17 novembre 2014

Assemblée des délégués à Lugano

La dernière assemblée des délégués a eu lieu à Lugano, là où Gottlieb Duttweiler a créé la première coopérative Migros il y a près de 80 ans.

Ursula Nold
Ursula Nold a présidé à Lugano la 176e assemblée des délégués avec la maestria qu’on lui connaît.

La 176e assemblée des délégués de la Fédération des coopératives Migros (FCM) s’est tenue le samedi 8 novembre 2014 à Lugano. A l’ordre du jour, ni élections ni affaires urgentes à traiter mais beaucoup d’informations sur Migros et de nombreux échanges entre les régions.

Arrivés la veille, les cent délégués et les nombreux invités ont pu profiter de l’hospitalité de Migros Tessin. Le moment fort de l’avant-programme a été la conférence donnée par Mario Botta à l’Accademia di architettura de Mendrisio, qu’il a lui-même créée. A cette occasion, le célèbre architecte a présenté son projet de reconstruction du restaurant du Monte Generoso qui devrait être achevé dans deux ans environ.

Informations sur le code de conduite et la marche des affaires

Le lendemain, après que la conseillère d’Etat tessinoise Laura Sadis a souhaité la bienvenue aux délégués, le président de l’administration FCM Andrea Broggini a présenté le nouveau code de conduite de Migros . Celui-ci contient les onze règles les plus importantes, valables pour l’ensemble des collaborateurs du groupe Migros. La visée du document peut être résumée en une seule phrase: Migros ne recherche pas le profit à tout prix mais atteint ses objectifs en agissant de manière responsable et conforme aux lois en vigueur.

Autre thème discuté: l’indemnité de l’administration, qui était jusqu’ici fixée par cette dernière et dont le montant sera désormais nouvellement défini par la fondation indépendante Gottlieb et Adele Duttweiler .

Après l’intervention du président Andrea Broggini, Herbert Bolliger, président de la direction générale de Migros, s’est exprimé sur la marche des affaires et le moral des consommateurs. Les bons résultats des supermarchés et des hypermarchés mais aussi ceux de la M-Industrie, tant en Suisse qu’à l’étranger, nourrissent une croissance saine.

Par ailleurs, la campagne «Elaboré chez nous» porte déjà ses fruits: de plus en plus de Suisses savent désormais que Migros fabrique elle-même environ 10 000 de ses produits.

En préambule de l’assemblée des délégués, la soirée à Mendrisio a permis aux représentants des coopératives Migros de dialoguer avec les invités présents.
En préambule de l’assemblée des délégués, la soirée à Mendrisio a permis aux représentants des coopératives Migros de dialoguer avec les invités présents.

Pour sa part, Thomas Stirnimann, directeur du groupe Hotelplan, n’a pas manqué de rappeler que c’est au Tessin que l’histoire du voyagiste Migros avait débuté. En 1935, Gottlieb Duttweiler organisait les premières vacances au soleil pour tous. A l’époque, un séjour d’une semaine au Tessin coûtait 65 francs.

Avant de clore cette 176e assemblée des délégués, Ursula Nold, sa présidente, a elle aussi tenu à rappeler à quel point le Tessin et Migros étaient liés. C’est en effet là que Gottlieb Duttweiler a créé en 1933 la première coopérative de l’enseigne et que, dix ans plus tard, il a sauvé la ligne ferroviaire du Monte Generoso de la faillite.

Pour en savoir plus: http://m13.migros.ch/fr

Andrea Broggini, président de 
l’administration de la Fédération des coopératives Migros (FCM).
Andrea Broggini, président de l’administration de la Fédération des coopératives Migros (FCM).

Migros ne recherche pas le profit à tout prix

Auteur: Daniel Sidler

Photographe: Severin Nowacki