Archives
14 octobre 2013

Assurance complémentaire: dix-sept prestations remboursées en Suisse

Les prestations offertes par les assurances complémentaires varient d’un canton à l’autre. L’offre évolue aussi au fil des ans. Jusqu’en 2017, les dépenses suivantes sont remboursées dans toute la Suisse, dès la conclusion de l’assurance correspondante.

Une femme enceinte chez le médecin

Psychothérapie

L’assurance de base ne prend les frais à sa charge que si un médecin – c’est-à-dire un psychiatre – ou un psychothérapeute engagé par le médecin conduisent la thérapie. L’assurance de base paie au maximum deux séances d’une heure par semaine durant les trois premières années et une séance d’une heure par semaine durant les trois années suivantes. Au-delà, elle rembourse une séance d’une heure toutes les deux semaines. L’assurance complémentaire* participe, elle, aux frais des psychothérapies dispensées par des psychologues reconnus mais qui ne sont pas médecins.

Maternité

Les frais qui ne relèvent pas de l’assurance de base (parmi eux: sept examens de contrôle et deux échographies) sont pris en charge par l'assurance complémentaire.

Transports

L’assurance de base rembourse 50% des frais de transport jusqu’à un maximum de 500 francs par année civile, à condition que l’on ne puisse procéder différemment sous l’angle médical. Les autres frais sont pris en charge par l'assurance complémentaire.

Frais de recherche et de sauvetage

L’assurance de base les couvre jusqu’à 50% avec un maximum de 5000 francs par année civile. Cette prestation n’est accordée qu’en Suisse et lorsqu’il s’agit de retrouver des disparus dont la santé est menacée. Si d’autres frais viennent s’ajouter à ces démarches, ils sont pris en charge par l’assurance complémentaire.

Cas de détresse à l’étranger

L’assurance complémentaire contribue au remboursement des prestations, ambulatoires ou non, lors d’un séjour à l’étranger. Pour sa part, l’assurance de base couvre les frais jusqu’à concurrence du double du montant qui serait payé en Suisse pour un traitement identique. La couverture de l’assurance de base est suffisante en Europe. Pour certains pays comme les Etats-Unis, le Canada, l’Australie ou le Japon, une assurance complémentaire spécifique est recommandée.

Médecines alternatives

L’assurance de base rembourse les soins prodigués à l’enseigne de la médecine anthroposophique, de l’homéopathie, de la thérapie neurale, de la phytothérapie et de la médecine traditionnelle chinoise (acupuncture, par exemple). Les autres méthodes alternatives relèvent de l’assurance complémentaire. Chaque caisse détermine quelles prestations rembourser.

Prévoyance santé

Les prestations qui concourent à la prévention des maladies (check-up, par exemple) sont prises en charge par l’assurance complémentaire.

Soins dentaires

Jusqu’à un certain montant, certains soins dentaires prodigués par un dentiste peuvent être assumés par l’assurance complémentaire. Si le traitement est consécutif à une maladie grave, c’est l’assurance de base qui prend les frais à sa charge.

Orthodontie

Le traitement des anomalies de position des dents est pris en charge par l’assurance complémentaire.

Lunettes et lentilles de contact

L’assurance de base ne contribue qu’au remboursement des frais de lunettes des enfants et des adolescents. Les adultes ne peuvent bénéficier de prestations qu’à la suite d’une opération des yeux ou, ultérieurement, pour certaines maladies. L’assurance complémentaire paie une partie du coût des lunettes et des lentilles de contact.

Moyens et appareils

L’assurance de base prend à sa charge une grande partie des frais occasionnés par les moyens et appareils qu’il convient d’engager à la suite d’un accident ou d’une maladie. (Consulter la liste établie par l’Office fédéral de la santé.)

L’assurance complémentaire participe aussi par exemple au remboursement des frais d’achat d’une perruque (à la suite d’une chimiothérapie) ou d’un tensiomètre à utiliser chez soi.

Bains et cures

Sur prescription médicale, l’assurance complémentaire vient à la rescousse dès lors qu’il s’agit de rembourser en Suisse un séjour dans une maison de convalescence à la suite d’une hospitalisation. De la même manière, une cure thermale prescrite par un médecin est prise en charge si elle se déroule dans un établissement suisse reconnu. L’assurance de base rembourse, elle, 10 francs par jour pendant 21 jours au maximum durant la même année civile.

Soins extra-hospitaliers

Lorsqu’un médecin prescrit des soins à domicile, qu’ils soient consécutifs à une maladie, un accident ou une grossesse, l’assurance de base prend à sa charge les prestations suivantes: élaboration d’un traitement, conseils, dispositifs d’investigation et de diagnostic (par exemple pour prendre le pouls, mesurer la pression sanguine, le taux de glycémie mais aussi pour déterminer la posologie des médicaments et soigner des blessures), soins de base. L’assurance complémentaire participe, elle, aux frais d’accompagnement social et de tenue du ménage.

Aide à domicile

Le coût des tâches domestiques (entretenir le ménage, faire la lessive ou les lits, repasser le linge) est couvert par l’assurance complémentaire.

Médicaments non remboursés

Certains remèdes qui ne sont pas pris en charge par l’assurance de base peuvent être remboursés par l’assurance complémentaire.

Vaccinations

Chez les adultes, l’assurance de base prend à sa charge les vaccinations préventives comme le tétanos ou l’hépatite B. Idem pour la rougeole chez les enfants ou la grippe chez les plus de 65 ans. Pour les autres vaccinations, c’est l’assurance complémentaire qui intervient.

*Les assurances proposent de nombreuses variantes d'assurance complémentaire avec des prestations différentes selon la couverture choisie. Il est important de bien lire son contrat pour savoir exactement ce qui est pris en charge par votre caisse.

Photographe: Keystone