Archives
15 mai 2017

Partout en Suisse

Fondé il y a soixante ans dans le but de lutter pour une plus grande égalité, Forum elle se veut aujourd’hui plutôt un réseau ouvert à toutes.

Beatrice Richard
Beatrice Richard préside Forum elle depuis 2016 (photo: Caroline Minjolle).

Quand, en 1957, l’Association suisse des coopératrices Migros, l’ancêtre de
Forum elle, voit le jour, les femmes n’ont pas encore le droit de vote – elles devront encore attendre quatorze ans pour l’obtenir. A Migros pourtant, de nombreuses représentantes de la gent féminine ont la parole et siègent dans les comités coopératifs. C’est que Gottlieb Duttweiler savait bien que c’est sur elles que reposait le succès de son entreprise.

Le fondateur de Migros soutint donc logiquement la création de l’Alliance suisse des coopératrices Migros. Ses fondatrices étaient des membres des comités coopératifs, qui entendaient faire valoir les préoccupations des familles et prendre part à la vie publique. Ne réclamèrent-elles pas en 1962 déjà l’égalité juridique entre les hommes et les femmes?

Aujourd’hui, celle-ci est inscrite dans la loi. On peut donc se demander quelle est la pertinence de cette association. «Au sein de Forum elle, les prestations des femmes dans leur travail et leur famille sont appréciées à leur juste valeur, explique Beatrice Richard, présidente centrale depuis une année. Par ailleurs, Forum elle constitue un réseau très pratique pour ses membres. Il est important de nouer et d’entretenir des contacts – en particulier lorsqu’on vieillit.»

Les seniors sont celles qui utilisent le plus les services de Forum elle. «Entre activités professionnelles, famille et loisirs, les jeunes femmes, elles, n’ont guère le temps de s’engager davantage», assure Beatrice Richard.

Pourtant, Forum elle n’est pas dénué d’intérêt pour les jeunes femmes. «Nombre d’entre elles aiment savoir d’où proviennent les produits qu’elles consomment. S’agissant des articles Migros, nos membres ont des informations de première main. En effet, outre des sorties culturelles et des conférences sur des sujets de société, nous organisons aussi en exclusivité des visites des entreprises Migros ou de producteurs régionaux», explique Beatrice Richard.

Auteur: Andreas Dürrenberger