Archives
21 juillet 2014

Aussi mince que le jour de ses noces il y a vingt ans!

Volet 13: Pari réussi pour Heidi Bacchilega, qui peut revêtir une nouvelle fois sa robe de mariée de 1994! Un combat qui a duré six mois mais qui a porté ses fruits.

Comme il y a 20 ans, le soleil brille, la robe sied à merveille. Difficile de se sentir mieux. A noter que le costume du marié (qui n’a pas fait de régime) convient encore parfaitement.
Comme il y a vingt ans, le soleil brille, la robe sied à merveille. Difficile de se sentir mieux. A noter que le costume du marié (qui n’a pas fait de régime) convient encore parfaitement.
Mariage en 1994.
Mariage en 1994.
2014: aussi minces et amoureux qu'il y a vingt ans.
2014: aussi minces et amoureux qu'il y a vingt ans.

Youpie! Ce n’est pas rien… J’ai perdu 27,9 kilos et cela exactement où il le fallait! Je peux revêtir une nouvelle fois ma robe de mariée. Mon coach personnel, Andi Tasci, a remodelé ma silhouette. Nos entraînements appartiennent déjà au passé. Au début, je me suis certes demandé pourquoi je me lançais dans une telle aventure. Maintenant, je suis presque désolée que celle-ci soit terminée. Encore que ce dernier mot ne soit pas correct. C’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Il est beaucoup plus difficile de maintenir son poids que de perdre des kilos, ne manquent pas de me répéter mes amis qui ont essayé de maigrir.

En janvier 2014, impossible de fermer la robe de mariée.
En janvier 2014, impossible de fermer la robe de mariée.

Pendant ces six derniers mois, j’ai connu des hauts et des bas. J’étais heureuse de me débarrasser de mes kilos superflus. Mais j’ai aussi parfois différé des moments de frustration. Voici quelques conseils pour celles et ceux qui ont envie de perdre des kilos.

C’est ainsi que tout a commencé: au début janvier, Heidi Bacchilega décide de lutter contre ses kilos superflus.
C’est ainsi que tout a commencé: au début janvier, Heidi Bacchilega décide de lutter contre ses kilos superflus.
  1. Il y a toujours une fête, une invitation ou une excuse pour différer le début des opérations. En conséquence: fixer clairement une date, en parler le plus possible autour de soi et démarrer impérativement le moment venu.
  2. Physiquement, c’était quasiment une privation! Il convient donc de persévérer. Et de tromper sa faim avec de bons glucides comme des pommes de terre ou du riz, avec des protéines, des légumes ou des fruits.
  3. Plus je rentrais tard de l’entraînement, plus c’était facile. Quand on s’est dépensé physiquement et que l’on s’abstient de manger, le corps brûle particulièrement bien les graisses.
  4. Mon assortiment de thés s’est considérablement élargi. J’ai essayé plusieurs sortes et je les ai accompagnées de tranches de citron, de lime ou d’orange. J’ai aussi acheté de magnifiques verres à thé et me suis installée confortablement devant la télévision.
  5. A certains moments, l’envie de douceurs s’est aussi emparée de moi. Pour y faire face, quelques framboises surgelées que j’ai laissé lentement fondre dans ma bouche.
  6. Le soir, j’ai souvent décrété un stop beauté pour me faire un masque facial, un peeling ou pour m’enduire le corps d’une crème raffermissante. Même se vernir les ongles constitue un bon moyen de s’enlever de l’esprit qu’on est en train de détourner son attention.
Six mois plus tard, la robe se ferme sans problème.
Six mois plus tard, la robe se ferme sans problème.

On se voit comme au premier bal des robes de mariées

Chez Medbase, à Zurich, l’ultime test de performance et le bilan lipidique indiquent les valeurs suivantes: 79,9 kg pour le poids, 21,5 kg pour la masse graisseuse et 29,5 kg pour les muscles. En termes de rapport poids/puissance, ma performance (watts/kilos) a passé de 1,8 à 3,16. Pour celles et ceux que cela intéresse: mon absorption maximale d’oxygène en cas d’effort soutenu a passé de 30 à 43 ml/min/kg. Avec de telles valeurs, me voici au niveau d’un sportif amateur bien entraîné. Et tout cela… pour que je puisse revêtir ma robe de mariée! Espérons que j’y parviendrai encore au mois de septembre, quand se déroulera à Lucerne le premier bal des robes de mariées. (site en allemand)Dans le cadre de cet Happy Day Event, les époux se glissent une nouvelle fois dans les vêtements qu’ils portaient au moment de leur mariage et ils font la fête avec d’autres couples. Si vous avez le temps et l’envie d’être de la partie (et, naturellement, si vous pouvez encore porter vos tenues de circonstance), faites un saut à l’Hôtel Schweizerhof. Je serai très heureuse de vous y rencontrer!

@ Migros Magazine / Heidi Bacchilega

Auteur: Heidi Bacchilega