Archives
15 février 2016

Avalanche: attention danger!

En hiver, il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu’une avalanche de plaque de neige ne se déclenche. Impressionnant, ce phénomène naturel peut s’avérer mortel. Mais comment survient-il?

Avalanche de plaque de neige (Photo: John Terence Turner / Alamy Stock)
En Suisse, les avalanches tuent en moyenne 23 personnes par année. (Photo: John Terence Turner / Alamy Stock)

Le manteau neigeux se compose de différentes couches plus ou moins légères ou cohésives (consolidées) suivant qu’il neige ou qu’il vente, qu’il fasse chaud ou froid. Lorsqu’une couche de neige consolidée recouvre une couche plus légère, dite fragile, cette dernière peut se rompre et la couche supérieure se mettre en mouvement d’un bloc, un peu comme une planche en bois qui glisse sur une autre lorsqu’on les incline et entre lesquelles est intercalé du sucre.

Hors piste, ce type d’avalanche est le plus souvent déclenché par un skieur ou un snowboardeur et peut atteindre 80 km/h. Si un sportif est emporté par une avalanche, il peut étouffer sous la masse de neige, se blesser sur des rochers ou être précipité au bas d’une pente. Chaque année, les avalanches – de plaque pour la plupart – font en moyenne 23 victimes en Suisse. Pour éviter que les coulées ne traversent les pistes et les routes, on les déclenche parfois artificiellement lorsque personne ne s’y trouve. Mais hors des pistes balisées, le danger d’avalanche est bien réel.

Schéma d'une avalanche de plaque.
Schéma d'une avalanche de plaque.

Plus d’explications, de vidéos et de photos sur www.whiterisk.ch.

Auteur: Yvette Hettinger