Archives
2 février 2015

Bang Kachao, oasis de tranquillité à Bangkok

Au milieu de la jungle urbaine de la capitale thaïlandaise se trouve le village de Bang Kachao, péninsule surnommée le «poumon vert de Bangkok» pour sa végétation sans équivalence dans la région. Découverte d’un magnifique coin de nature préservé de l’urbanisation et du tourisme de masse.

Un jeune homme en train de plonger dans le fleuve, avec le port en arrière-plan
Le quartier de Bang Kachao, épargné par la spéculation immobilière, offre une multitude de possibilités pour se détendre et se rafraîchir!

Considérée à juste titre comme une ville qui ne s’arrête jamais, Bangkok comporte néanmoins quelques rares havres de paix où il fait bon s’évader. Moins connue que l’île de Koh Kret située plus au nord, la péninsule de Bang Kachao est pourtant l’un des endroits les plus agréables de l’agglomération de la capitale. Une fois arrivé après une courte traversée en bateau du fleuve Chao Phraya, un village de 18 km² nous attend au cœur d’une végétation imposante qui contraste avec la sururbanisation de Bangkok que l’on vient de quitter.

Un groupe de cyclistes à la queue leu leu.
Il est chose aisée de louer un vélo qui vous permettra de profiter pleinement et à votre rythme de l'endroit.

Bien qu’il soit possible de marcher ou de prendre des motos-taxis pour se faire emmener aux différents endroits de la péninsule, le mieux pour découvrir ce vaste espace est de louer pour une bouchée de pain l’un des nombreux vélos disponibles près des quais. Des centaines de Bangkokiens se rendent d’ailleurs tous les week-ends à Bang Kachao pour faire plus ou moins sportivement du cyclisme, nouvelle occupation à la mode dans la capitale.

L'entrée d'un temple.
Un des nombreux temples du village.

La matinée est propice à une visite des temples qui sont plus d’une quinzaine à Bang Kachao. C’est le moment où les habitants du village et les visiteurs qui le désirent font Tam Boon, cérémonie religieuse durant laquelle on présente des offrandes aux moines en échange de la bienveillance de Bouddha. Ce véritable spectacle spirituel, répété quotidiennement par certains Thaïlandais, est à observer de préférence au Wat Kharn Lard et sa magnifique façade, au Wat Prod Ket Chetaram à la blancheur immaculée, ou encore au Wat Song Thum qui abrite un Bouddha couché, trois temples architecturalement magnifiques, construits au début du XVIIIe siècle.

L’un des plus beaux marchés de Bangkok

Des légumes crus au marché
A quelle sauce ces beaux légumes thaïs seront-ils préparés?

Dès les premiers gargouillements de ventre, direction le marché flottant de Bang Nam Phueng. Situé quasiment au cœur du village, il accueille le week-end dans le calme des centaines de badauds qui y trouvent des spécialités venues des quatre coins de la Thaïlande: des rares mais succulentes couennes de porc frites, les Kiap Moo venues de la région de Chiang Mai à tremper dans une purée de poivron vert, aux plus classiques salades de papaye, Som Tum de l’Issan (nord-est du pays).

Si les Bangkokiens viennent faire leurs courses pour la semaine, il est recommandé de s’attabler dans l’un des nombreux petits restaurants à toit ouvert du marché pour manger dans une ambiance typiquement locale. De la cuisine occidentale est même servie à quelques endroits pour ceux qui souhaitent se restaurer de pizzas, gaufres ou gâteaux au chocolat.

Etals du marché couvert de Bang Nam Phueng
Le marché de Bang Nam Phueng

Marché thaïlandais dans toute sa splendeur de par sa grande diversité, le Bang Nam Phueng comporte également des étals en tout genre où il est possible de trouver des vêtements, CD/DVD et souvenirs.

Un salon de massage thaï
Le massage thaï est connu pour ses vertus thérapeutiques.

Cerise sur le gâteau, l’endroit est jouxté par un salon de massage. A l’intérieur d’une jolie petite maison traditionnelle en bois, on se fait manipuler (gratuitement) la nuque, les épaules, le dos et la taille par les masseuses expérimentées du «Thai Massage for Health Community Enterprise». Un moment de détente sans pareil après un repas qui vous laissera les bons effluves émanant des huiles aromatiques utilisées pour les massages et les inhalations.

Une nuit à la belle étoile au milieu de la nature

Une femme en train de cueillir des plantes aromatiques.
Le basilic thaï est une plante aromatique très appréciée.

Village de 50 000 habitants, Bang Kachao revêt de nombreux chemins, routes goudronnées ou étroites passerelles au-dessus des multiples canaux, qu’il faut essayer de tous parcourir dans la journée pour assister aux petits moments de vie des Thaïlandais. Ici, un couple qui joue aux dames avec des capsules de bouteilles sur le bord de la route. Là, une grand-mère à quatre pattes qui cueille dans son champ des feuilles de Bai Kaprao, le basilic sacré à utiliser en cuisine. Le tout au milieu d’une végétation rafraîchissante, notamment composée de cocotiers et de plantes et fleurs tropicales, ainsi que d’une faune variée allant des petits écureuils tout mignons aux monstrueux varans.

Deux jeunes en train de boxer contre leur sac de sable.
Il est aussi possible de pratiquer des activités sportives telles que le Kick Boxing.

Ceux à qui il reste de l’énergie pourront poursuivre par l’une des nombreuses autres visites qu’offre Bang Kachao (maisons traditionnelles, parcs, fermes, musée du poisson combattant, atelier d’artisanat à base de feuilles de bananier), ou même demander une initiation à la Muay Thai (la boxe thaïlandaise) à des entraîneurs locaux. Les autres s’installeront dans un des nombreux cafés du village, où l’accueil réservé aux étrangers est excellent, pour se délecter d’un thé glacé ou d’un café frappé tout en profitant du coucher de soleil.

Les cabanes du Bangkok Tree House
Les cabanes du Bangkok Tree House

Il sera alors temps de rentrer sur Bangkok ou de passer la nuit dans le seul hôtel de la péninsule. Construit en matériaux naturels dans le respect de l’environnement avec un restaurant qui sert jusqu’à 22 heures, le Bangkok Tree House permet de dormir en pleine nature en toute sécurité, ou même à la belle étoile sur un lit d’appoint situé sur le toit de la chambre.

Pont reliant Bang Kachao au reste de la ville.
Le centre-ville n'est pas loin, mais il sait se faire oublier.

Oasis de tranquillité, Bang Kachao est un lieu à ne pas manquer lors d’un passage à Bangkok et dont il faut profiter tant qu’il en est encore temps, le nouveau plan d’urbanisme de la capitale menaçant l’un des derniers endroits protégés de l’agglomération.

Auteur: Yann Fernandez

Photographe: Guillaume Mégevand