Archives
5 mars 2012

Bien au chaud en cabrio

Le nouveau modèle de VW offre des conditions thermiques et phoniques irréprochables.

Nouvelle Golf Cabriolet
La nouvelle Golf Cabriolet. (Photo: DR)

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

On connaît tous les avantages d’un cabriolet en été. La brise légère qui caresse le visage, les rayons du soleil qui s’attardent sur les joues et la peur qu’un oiseau s’invite dans l’habitacle pendant la course. Mais lorsque la température passe en dessous de -10 °C, un cabriolet doit aussi assurer chaleur et confort à ses occupants. Test en conditions extrêmes.

Un coffre de poche dans lequel il a tout de même été possible de caser une paire de skis et deux sacs de voyage après avoir basculé les dossiers de la banquette arrière, une multitude de rangements pratiques débordant de bonbons, chips et boissons, la nouvelle VW Cabriolet fonce en direction du Valais. A bord, Jessica et moi nous affairons à tester l’équipement. Je m’occupe de la route et ma passagère des options de confort. La température se choisit individuellement, au grand bonheur de ma copilote plutôt frileuse. Le système multimédia est complet et intuitif. Seul hic, nos Ipods ne sont pas reconnus par l’ordinateur, bien qu’un branchement prévu à cet effet soit intégré à l’accoudoir central.

De mon côté, tout va pour le mieux. Dynamisme et tenue de route sont au rendez-vous, le plaisir en prime. Mis à part la manette destinée à ouvrir le toit, rien n’indique que nous sommes dans un cabriolet. Il y fait chaud, l’isolation phonique est irréprochable et les miroirs de courtoisie sont équipés de petites lampes. Arrivées à destination, même si le tableau de bord affichait une température extérieure de -13 °C, nous avions envie de décapoter. Impossible! La VW Cabriolet bloque la capote en dessous d’une certaine température.

Il aura fallu attendre le redoux (5 °C) de ces derniers jours pour que je puisse tester la conduite à ciel ouvert. Par un temps radieux, il n’aura fallu que neuf secondes pour que je goûte à la liberté sur simple pression d’un bouton. Un délice!

Le tableau de bord: Complet et très intuitif. (Photo: DR)
Le tableau de bord: Complet et très intuitif. (Photo: DR)

Le tableau de bord

Complet et très intuitif, il casse sa prédominance sombre par de petites touches de chrome. Les systèmes multimédia et de climatisation sont très aboutis et incarnent une réelle plus-value sur le confort.

Bien qu’il soit en matière textile, le toit bénéficie d’une excellente isolation thermique. (Photo: DR)
Bien qu’il soit en matière textile, le toit bénéficie d’une excellente isolation thermique. (Photo: DR)

Le toit décapotable

A commande hydraulique et entièrement automatique, il s’ouvre en neuf secondes grâce à une manette située devant l’accoudoir central. Il intègre une véritable vitre arrière équipée d’un corps de chauffe, comme sur une voiture conventionnelle. Bien qu’il soit en matière textile, le toit bénéficie d’une excellente isolation thermique.

L’habitacle: un véritable salon. (Photo: DR)
L’habitacle: un véritable salon. (Photo: DR)

L’habitacle

Un véritable salon dans lequel chacun trouvera l’espace nécessaire pour voyager sereinement. Le toit, noir et plutôt bas, assombrit l’ambiance, mais grâce aux fenêtres latérales, dont le cadre est léger et élégant, on gagne un peu de clarté. Evidemment, lorsqu’on roule décapoté, la sensation de liberté est incomparable.

Un système anti-renversement est opérationnel aussi bien toit ouvert que fermé. (Photo: DR)
Un système anti-renversement est opérationnel aussi bien toit ouvert que fermé. (Photo: DR)

La sécurité

Airbags frontaux et latéraux ainsi que ceux pour la tête et le thorax (et genoux côté conducteur) sont activés en quelques millisecondes en cas de crash. Un système anti-renversement est opérationnel aussi bien toit ouvert que fermé et les profilés de soutien se déploient automatiquement en cas d’accident.

Le coffre: l’espace est suffisant pour charger deux sacs de voyage et deux paires de skis. (Photo: DR)
Le coffre: l’espace est suffisant pour charger deux sacs de voyage et deux paires de skis. (Photo: DR)

Le coffre

Tout petit, car il est entravé par le compartiment destiné à stocker les panneaux du toit lorsqu’on roule cheveux aux vent. Lorsque les sièges sont rabattus, seule une lucarne apparaît. On ne dispose par ailleurs pas de toute la largeur de la banquette, mais l’espace est suffisant pour charger deux sacs de voyage et deux paires de skis.