Archives
19 octobre 2015

Un chef sur tous les fronts

Aussi à l’aise derrière les fourneaux qu’en manager d’entreprise ou parachuté au-dessus d’une ville, le multi-restaurateur genevois Benjamin Luzuy allie l’enthousiasme à une créativité infinie.

Des projets à foison

En se frayant un passage d’une main adroite dans la cohue du trafic genevois, Benjamin Luzuy résout un problème de tables et nappes pour l’après-­midi, tout en répondant à nos questions. C’est que le chef de 28 ans n’a pas une minute à perdre: en sus de son restaurant Gourmet Brothers ouvert en 2012 à Vésenaz, il gère aussi à Genève avec différents associés le bar à cocktails et vins Bottle Brothers, Street Gourmet, un espace de take-away urbain et raffiné, et Voisins, son tout nouveau concept de café en co-working.

«Ce sont mes parents, passionnés de cuisine, qui m’ont fait découvrir le plaisir des préparations, mais aussi le goût des bonnes tables», explique le jeune homme. Ainsi, déjà dévoreur de travail à l’époque, ce dernier suit l’Ecole hôtelière de Lausanne tout en lançant un service traiteur avec un copain.

Puis il décide d’ouvrir son propre restaurant, soutenu par sa famille. La RTS a vent du projet et le suit durant les mois avant l’ouverture. Puis lui propose l’émission «Descente en cuisine», lors de laquelle il est parachuté sur une ville suisse pour en découvrir les spécialités. «J’ai eu la chance de bénéficier de bonnes opportunités au bon moment, admet le chef. Mais il ne faut pas oublier que tout passe toujours par le travail d’équipe. Je ne pensais pas pouvoir concilier un jour plaisir et profession, mais si je conserve ce plaisir-là, c’est grâce à tous ceux qui m’entourent.»

Une journée avec Benjamin Luzuy

8h: Le début d’une longue journée

«Je passe tous les matins faire le point chez Voisins, le café en co-working que je viens d’ouvrir avec plusieurs associés.»

10: Travail d’équipe

«Avant le repas, c’est le moment du briefing avec mon équipe de Bottle Brothers. Je suis certes un peu starisé, ces temps, mais nous sommes comme un groupe de musique, dont tous les membres sont importants.»

11h: Clin d’œil vestimentaire

«J’aime m’habiller de manière à la fois cool et classique. Mais j’adore y ajouter un détail original: mes belles chaussettes, dont je possède plein de paires rigolotes. J’aime toujours l’effet qu’elles font sur les gens quand je croise les jambes et les dévoile…»

13h: Des produits de qualité

«J’estime essentiel de me fournir chez des producteurs locaux, où je peux trouver des produits magnifiques et les variétés que je cherche.»

14h: L’accessoire indispensable

«J’aime noter mes idées de menus et d’associations dans un carnet. Cela me permet ensuite de mieux les présenter à mes équipes, et aussi de garder des traces de ce qui m’est passé par la tête.»

15h: Sa source d’inspiration

«De mes racines bretonnes, je garde un amour particulier pour les produits de la mer. La Bretagne m’inspire d’ailleurs beaucoup, j’y ai énormément appris sur la cuisine du terroir et j’y retourne dès que j’ai un moment de libre.»

16h: Projet mystère

«Je suis en train de plancher sur un tout nouveau projet, prévu pour tout bientôt et qui représentera encore une nouvelle facette de mon travail… je vous donne un indice sur la photo, mais sinon, motus et bouche cousue pour l’instant!»

20h: Aux fourneaux

«Cela reste un vrai plaisir pour moi d’être aux cuisines, et le soir, je travaille avec mon équipe à Gourmet Brothers.»

Texte © Migros Magazine – Véronique Kipfer

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Guillaume Mégevand