Archives
10 août 2015

C'est tellement plus beau quand c'est inutile!

Ce qu’il y a d’admirable chez les scientifiques, c’est qu’ils passent souvent des années sur une étude dont le sujet est parfois discutable et dont les résultats n’intéresseront personne. Il y a deux critères essentiels à la réalisation de ces études: le thème doit être inintéressant et son influence quasi nulle. A tel point que des chercheurs du monde entier sont en train d’étudier le programme des Verts’libéraux!

Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet.
Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet.

Récemment, des universitaires américains de Los Angeles ont étudié le pouvoir des chauves à travers le monde. Il en ressort que les dégarnis seraient plus influents, plus écoutés, et dégageraient une impression de puissance plus grande que les chevelus. Poutine s’en fiche, il était déjà au courant; Alain Berset est ravi; quant à Eveline Widmer-Schlumpf, elle sait ce qu’il lui reste à faire.

Attention: l’étude indique aussi que le chauve peut provoquer un effet de saturation s’il est omniprésent.

Ce qui prouve au moins une chose, c’est qu’ils reçoivent la Roue de la Chance, le Kiosque à Musique et les Coups de Cœur jusqu’en Californie!

Autre exemple récent: des scientifiques bruxellois ont réussi à démontrer que les cafards ont une personnalité. Certains seraient timides, d’autres plus audacieux. Moi qui pensais que la vie d’un cafard se résumait à faire la fête dans les cuisines d’un petit restaurant touristique des bords du Léman! (je ne donne pas de nom pour ne pas faire de jaloux!)

Vous imaginez, à Infrarouge ou dans Forum: «Ce soir, nous recevons une blatte qui a tenté de mettre fin à ses jours…» Oui parce que selon cette étude, le cafard aurait des tendances suicidaires. Tant mieux, ça veut dire qu’il s’écrase tout seul. Ce qui n’est pas le cas d’un journaliste de Forum!

Enfin, j’ai lu qu’un prêtre genevois envisageait de bénir régulièrement les cyclistes. Sans doute dans le cadre d’une opération de sauvetage des âmes: comment pardonner aux impardonnables.

A Genève, si les cyclistes payaient pour toutes les infractions qu’ils commettent, il y aurait de quoi effacer la dette du canton!

On se réjouit de connaître leurs dix commandements: tu ne rouleras point sur les trottoirs, tu ne brûleras point les feux rouges, aime ton doigt d’honneur comme toi-même… Et pour les curés adeptes de la petite reine: enlève la selle, t’iras plus vite!

Texte © Migros Magazine – Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet.

Auteur: Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet