Archives
25 mars 2013

Cacao UTZ plus équitable

De plus en plus de produits Migros à base de cacao arborent le logo Utz Certified, un programme de développement durable qui profite aux paysans des pays du Sud. Filiale de Migros, Chocolat Frey œuvre à leurs côtés en s’engageant sur le long terme avec une coopérative en Côte d’Ivoire.

Les gens tenant un énorme chèque en carton en Côte d'Yvoire
La coopérative a reçu un chèque de 143 750 dollars (à g.). Fabienne Dahinden, responsable du
développement durable chez Chocolat Frey, lors de la pose de la première pierre du dispensaire (à dr.).
Le cacao, l’or 
de la Côte d’Ivoire, permet d’élaborer 
un savoureux 
chocolat.
Le cacao, l’or 
de la Côte d’Ivoire, permet d’élaborer 
un savoureux 
chocolat.

La culture du cacao, surtout celui venu d’Afrique de l’ouest, a mauvaise presse: on lui reproche d’épuiser les ressources des sols et de prospérer sur l’exploitation des travailleurs et la traite des enfants. Des raisons suffisantes pour que de nombreux producteurs de chocolat se tournent vers d’autres régions afin de trouver la matière première dont ils ont besoin.

Migros a choisi une autre voie: «Nous sommes plus efficaces si nous relevons les défis sur place en collaboration avec les populations locales», argumente Hans-Ruedi Christen, directeur de Chocolat Frey. Le plus grand fabricant suisse de chocolat achète chaque année quelque 10 000 tonnes de cacao afin de produire plus de 40 000 tonnes de chocolat. Dans le cadre de sa campagne "Generation M", Migros promet de n’utiliser que du cacao issu de l’agriculture durable pour produire les chocolats Frey.

Des méthodes de culture plus respectueuses des ressources

En 2012, Chocolat Frey, membre du groupe M-Industrie, a conclu un partenariat à long terme avec Necaayo. Cette coopérative qui regroupe actuellement environ 280 cultivateurs du sud-ouest de la Côte d’Ivoire a son siège Allakro, un gros village d’environ 2000 personnes.

Là, les paysans cultivent des fèves de cacao selon les critères du programme international de développement durable Utz Certified. Des experts les initient à des méthodes de culture plus efficaces leur permettant d’augmenter la production sans porter atteinte à l’environnement.

Début mars, des représentants de Chocolat Frey se sont rendus en Côte d’Ivoire, leur deuxième visite en l’espace de douze mois.

De la ville portuaire de San Pedro, il faut compter deux heures de trajet sur des pistes défoncées pour rejoindre Allakro: «Les villageois vivent dans des conditions très rudimentaires. Les cabanes en torchis sont recouvertes de feuilles de palmier ou de tôle faisant office de toit», témoigne Fabienne Dahinden, responsable du développement durable chez Chocolat Frey.

Une prime de 143 750 dollars pour les paysans

Dans le cadre d’une cérémonie, la délégation du chocolatier a remis un chèque de 143 750 dollars aux représentants de la coopérative, un montant correspondant à la prime Utz Certified que reçoivent les paysans.

«Le président de la coopérative n’a pas seulement révélé publiquement le montant de la prime. Il a aussi indiqué comment cette somme allait être distribuée», se réjouit Fabienne Dahinden. Cette manière de procéder témoigne d’une volonté de faire toute la transparence sur l’affectation des fonds qui, en l’occurrence, serviront notamment à construire un dispensaire: «La joie qui régnait alors dans le village m’a particulièrement touchée», ajoute Fabienne Dahinden.

Autre aspect méritant d’être souligné: les spécialistes de Chocolat Frey travaillent en étroite collaboration avec les représentants de la coopérative. De cette façon, il n’est quasiment plus besoin de passer par le système opaque et ultra-ramifié des intermédiaires. C’est que, moins les fèves de cacao transitent par ces derniers, plus le paysan gagne d’argent. De cette façon, la spirale infernale pauvreté-corruption-traite des enfants est brisée.

Les deux visites des représentants de Chocolat Frey venus de la lointaine Helvétie ne sont pas passées inaperçues, au sein de la coopérative, bien sûr, mais aussi au-delà, puisque la télévision ivoirienne, la presse et les médias en ligne leur ont consacré des articles et des reportages.

Utz Certified en bref

Fondé en 1997, Utz Certified compte aujourd’hui parmi les principaux programmes indépendants de développement durable pour le café, le cacao et le thé. Il prend en compte des aspects économiques, écologiques et sociaux. Son objectif est double: améliorer les rendements des récoltes des paysans ainsi que la qualité des produits. Pour ce faire, les producteurs apprennent à faire un usage parcimonieux des engrais et des produits phytosanitaires et à prévenir l’érosion des sols et la pollution des eaux. Les paysans participant au programme doivent avoir accès à l’eau potable et aux soins médicaux. Le travail des enfants est proscrit.

Auteur: Christoph Petermann

Photographe: Luc Gnago