Archives
20 avril 2015

Cassandre et Basile en Tunisie: «C’est génial d’avoir la mer à côté»

Avec un papa délégué au Comité international de la Croix-Rouge, il faut savoir être mobile! Basile, 10 ans, et Cassandre, 13 ans, ont quitté Fribourg pour la Tunisie.

Illustration de la Tunisie
Passionné par les trésors archéologiques de Carthage, Basile a réalisé un exposé sur le destin du général Hannibal qui y est né.
Passionné par les trésors archéologiques de Carthage, Basile a réalisé un exposé sur le destin du général Hannibal qui y est né.

La ville de Carthage, capitale jadis de la province d’Afrique proconsulaire de l’Empire romain, regorge de trésors archéologiques. Des vestiges qui passionnent Basile, qui a la chance d’habiter à deux pas des célèbres ports puniques: «J’ai fait un exposé à l’école à propos du célèbre général Hannibal, qui est né à Carthage, raconte-t-il. J’ai expliqué son long voyage depuis l’Espagne pour aller attaquer Rome, à travers les Alpes. Et à dos d’éléphants!»

La famille rafole des beignets au sucre bambalouni.
La famille rafole des beignets au sucre bambalouni.

Une friandise typiquement tunisienne fait l’unanimité dans la petite famille: les beignets au sucre bambalouni. «On en mange chaque fois que l’on se rend à Sidi Bou Saïd, indique Cassandre. Un village, construit dans les falaises au-dessus de la mer, où toutes les maisons sont peintes en blanc et en bleu. C’est magnifique!»

Cassandre aime se rendre dans les souks.
Cassandre aime se rendre dans les souks.

Le shopping en Tunisie ne ressemble en rien aux habitudes helvétiques. «J’aime me rendre dans les souks, explique Cassandre. On y trouve tous types d’objets! J’y ai acheté récemment de jolies pantoufles en poil de chèvre.» L’adolescente adore également fouiller dans les friperies: des stands dans la rue, avec des tonnes des vêtements d’occasion disposés en vrac. «On peut y acheter un pull pour deux dinars (un franc, ndlr)!»

Texte © Migros Magazine – Alexandre Willemin

Auteur: Alexandre Willemin

Photographe: Olaf Hajek