Archives
7 avril 2015

Ce qui nous rend intelligent

Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.

Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.
Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.
Isabelle Kottelat photo.
Isabelle Kottelat.

Les carottes font les bons yeux, même les enfants le savent. Que les omégas 3, ces acides gras qu’on trouve dans le saumon, la sardine ou l’huile de colza, dopent l’activité des neurones, c’est également prouvé. Notre cerveau – et pas que lui – adore aussi les flavonoïdes du cacao qui stimulent ses performances cognitives tandis que les fruits de mer et les abats le remplissent d’oligoéléments et de fer. Quant au café, est-ce bien utile de rappeler tous ses bienfaits sur la concentration, l’attention, la vigilance et la mémoire, l’humeur ou la dépression?

Bon, plus marrant, le chewing-gum rendrait plus intelligent et pas seulement beau et bronzé comme dans les pubs Hollywood. Une étude américaine, forcément, prouve que mâcher une chiquelette cinq minutes avant le début d’un examen booste la mémoire. Parce que la mastication donne peut-être l’air bœuf, mais elle fait affluer plus de sang au cerveau.

Il y a encore mieux. Certains virus, les rétrovirus endogènes, qui ont au fil de notre évolution été intégrés par notre ADN, joueraient un rôle crucial dans nos facultés cérébrales, dans les capacités de notre cerveau à être dynamique et multiforme.

Si vous pensez à une injection en intraveineuse, veillez toutefois à ne pas vous tromper de virus. Le chlorovirus ACTV-1, habitant des algues vertes en temps normal, lui, rendrait l’homme plus lent, moins attentif. Bête, quoi!

Texte © Migros Magazine – Isabelle Kottelat

Auteur: Isabelle Kottelat