Archives
15 décembre 2014

Cédric Perret, sculpteur de ballons

Il ne manque pas d’air le Neuchâtelois Cédric Perret, alias Zébrano! Grand vainqueur du dernier Festival international Talents de Scène à Nevers, ce stupéfiant sculpteur de baudruches espère maintenant voir sa carrière décoller, s’envoler…

Zébrano (Cédric Perret pour l’état civil) a le crâne aussi lisse que les ballons qu’il sculpte. A croire que son art déteint sur lui. Il faut dire que cet habitant de La Brévine s’y consacre corps et âme, jusqu’à l’obsession, depuis maintenant vingt-cinq ans.

La moitié de sa vie donc passée à gonfler des baudruches et à les assembler avec science pour leur donner vie en quelque sorte… De ses mains habiles naît ainsi tout un bestiaire à la Prévert: crocodiles, singes, tigres, corbeaux, bêtes à bon Dieu et probablement aussi ratons laveurs.

Et dire que c’est une tumeur maligne qui lui a fait découvrir cette étrange discipline. «C’est à l’hôpital que j’ai vu pour la première fois quelqu’un sculpter des ballons. J’ai trouvé cela génial parce que ça faisait rire les enfants!» Il troque sa panoplie de magicien amateur – ce qu’il était alors – contre une pompe et un sac à ballons.

Les débuts s’avèrent laborieux. «Comme tout le monde, je faisais des petits chiens, des fleurs et des épées, j’avais vraiment l’impression de tour­ner en rond…» Jusqu’à ce qu’il rencontre une star du ballon: «Grâce à lui, je me suis rendu compte que la seule limite qu’il y avait, c’était mon imagination!»

Zéb’, comme l’appellent ses amis, prend son envol, enchaîne galas, foires et festivals. «Ça occupe tous mes week-ends et une partie de mes vacances.» Et cela risque encore d’empirer puisqu’il a remporté récemment le Grand Prix du Festival international Talents de Scène à Nevers, «un formidable tremplin pour les gens du cirque»! Ce n’est donc pas le moment de se dégonfler.

Texte: Alain Portner

Une journée dans la vie de Cédric Perret

6h Café et cigarette

«C’est toujours le même rituel au moment du lever et du coucher: je bois un café et je fume une cigarette. Le matin, ça m’aide à me réveiller. Le soir, c’est pour me remémorer les bons moments de la journée.»

7h L'usine

«Actuellement, je travaille comme opérateur CNC dans les composants horlogers. En fait, on fabrique des aiguilles de montres. Dans ce job, il faut être précis et concentré. Je ne suis donc pas qu’un simple presse-boutons!»

12h Pause Wi-Fi

«Durant ces quarante-cinq minutes de pause, je mange au restaurant et je fais mon bureau. Grâce à mon téléphone portable, je peux prendre des contacts pour mes spectacles, gérer mes pages Facebook ou encore répondre aux mails. Faudrait vraiment pas que je le perde!»

Le trophée

«De participer au Festival international Talents de Scène à Nevers, c’était déjà quelque chose d’extraordinaire! Mais alors de gagner le Grand Prix, ça c’est vraiment énorme, c’est comme remporter «Incroyable Talent» mais sans tout le côté médiatique évidemment!»

Z comme… Zébrano

«Quand je sculpte, je suis euphorique! Je joue avec les demandes des enfants, c’est à chaque fois de nouveaux défis à relever. Et ma plus belle récompense, ce sont leurs sourires, leurs yeux qui brillent… Dans ces regards, je suis un peu plus que le sculpteur de ballons!»

16 h Taxi papa

«Trois fois par semaine, je vais chercher ma fille Ysaline à la sortie de l’école à Fleurier pour la ramener à La Brévine. Durant le trajet, on se raconte nos journées, nos week-ends, toutes ces choses du quotidien qui sont finalement très importantes.»

19 h Courant d'art

«Le soir, je grignote. Et après, je m’immerge dans ma passion, ça peut durer des heures! Dès que j’ai une idée de nouvelle sculpture, je la travaille… Ça veut dire que je la dessine d’abord et qu’ensuite seulement je la réalise en ballons.»

Une pensée

«En tant qu’artiste, je n’ai qu’une seule exigence: qu’on laisse une chaise libre dans les salles où je me produis. C’est pour mon grand-père qui est décédé et qui était mon premier spectateur… Moi, cette chaise, je ne la vois jamais vide pendant le spectacle.»

Galerie photos: quelques unes des créations de Cédric Perret (photos fournies par l'auteur)

© Migros Magazine - Alain Portner

Auteur: Alain Portner