Archives
10 juin 2013

Ces enfants amoureux comme les grands

Ils n’ont pas encore perdu leur première dent de lait mais roucoulent déjà. Oui, les petits aussi sont amoureux. Un peu, beaucoup…

L’amour chez les petits? Il ne s’agit pas d’amour sexualisé au sens où on l’entend chez un adulte.
L’amour chez les petits? Il ne s’agit pas d’amour sexualisé au sens où on l’entend chez un adulte.

Tout a commencé par un bisou sur la bouche échangé à la garderie. Vincent, 4 ans, n’avait peut-être pas encore perdu sa première dent de lait, cela ne l’a pas empêché de tomber amoureux. L’élue de son cœur se prénommait Teresa. Elle était sa princesse, lui son prince. «Il lui écrivait des cartes postales lorsque nous étions en vacances et me parlait de Teresa en disant qu’elle était sa princesse», raconte Angela, sa maman.
Aujourd’hui, à 8 ans, Vincent n’a pas oublié cet amour de «jeunesse».

A chaque anniversaire, il l’invite et ce week-end, c’est lui qui ira à son goûter d’anniversaire.

Loin d’inquiéter sa maman, ce coup de foudre en culottes courtes l’a surtout touchée: «Je trouve cela romantique. C’est un garçon qui a toujours été sensible, et je préfère qu’il donne des bisous plutôt que des coups de poing.»

Les années n’ont d’ailleurs pas eu raison de son côté fleur bleue: «Il a toujours une fille dans son cœur. Récemment, il a demandé à se faire décolorer une mèche de cheveux chez le coiffeur afin qu’elle ait la même couleur que celle de son amoureuse du moment.»

L’amour chez les petits existe bel et bien. Mais qu’on ne s’y trompe pas, il ne s’agit pas d’amour sexualisé, précise Isabelle Yakoubian (photo), psychologue spécialisée dans les thérapies familiales. «Entre 3 et 7 ans environ, les enfants ne s’intéressent pas à la sexualité, il s’agit donc davantage d’un processus d’identification au couple parental ou fantasmatique, qui renvoie au conte de fées.»

Faire comme papa et maman, reproduire le schéma du prince charmant et de sa belle au bois dormant, sont autant d’étapes qui participent à la construction de la personnalité. Une imitation d’autant plus facile que les adultes poussent, sans forcément s’en rendre compte, les petits à reproduire le couple amoureux tel qu’ils le vivent.

Ces parents qui font de la projection sur leur enfant

La psychologue et psychothérapeute Adriana Bouchat met en garde contre ce risque: «Parce qu’ils trouvent cela mignon, certains parents ont tendance à projeter leur couple d’adultes sur eux. Il faut faire attention à ne pas surcharger émotionnellement ce qui se passe, ni à se mettre dans la situation du spectateur qui applaudirait au moindre geste, car le risque est de provoquer chez eux des attitudes de singes savants.» Isabelle Yakoubian: «Les parents poussent beaucoup leurs enfants dans ce schéma de relation: ils vont inviter l’élu ou l’élue à la maison, encourager leur garçon à offrir un cadeau le jour de la Saint-Valentin alors que l’amour chez les petits relève avant tout de l’attirance amicale.»
Amoureux, les 4-7 ans le sont à leur manière, à celle dictée par leur âge. Voilà ce qu’il ne faut pas oublier lorsque l’on se trouve face à des tourtereaux en culottes courtes.

Auteur: Viviane Menétrey

Photographe: Getty Images,