Archives
5 janvier 2015

Chasse au trésor au Mollendruz

La destination «Jura & Trois-Lacs» propose sept jeux de piste hivernaux dans tout l’arc jurassien. Mathieu et Augustin – deux détectives en herbe – ont testé le nouveau parcours de la vallée de Joux avant de goûter à une fondue au chocolat bigrement méritée.

Deux enfants examinent l'indice proposé à l'un des postes de cette chasse au trésor dans un décor enneigé de la vallée de Joux.
Une énigme, des suspects, des indices distillés sur un parcours de dix postes dans la vallée de Joux: voilà ce qui attend les détectives en herbe Mathieu et Augustin.

Cet après-midi là, le vaste parc de stationnement du col du Mollendruz (1180 m) est pratiquement désert. Mathieu et Augustin – les deux apprentis enquêteurs recrutés pour nous épauler – revêtent quelques couches de vêtements à l’intérieur de la voiture. Dehors, il neige à gros flocons. «Enfin!» commente le propriétaire du magasin de sport qui jouxte le parking.

Il est l’heure de partir à la chasse au trésor. Le point de départ se situe juste derrière l’échoppe de Jean-Pierre. C’est ici qu’est planté le décor de ce Cluedo nature: un malandrin a volé les provisions de M. le geai des chênes, soit des glands que celui-ci avait cachés en prévision de la mauvaise saison. Neuf mammifères figurent au rang des chapardeurs potentiels: le chevreuil, le sanglier, le blaireau, l’écureuil, le mulot, le lièvre, le renard, le lynx et… l’homme.

Comme un air de Grand Nord canadien

Aurélie Kleiner (à gauche), de Vallée de Joux Tourisme, et Jennifer Derron, de Jura & Trois-Lacs, prennent la pose sur le parcours de la chasse au trésor.
Pour Aurélie Kleiner (à g.), de Vallée de Joux Tourisme, et Jennifer Derron, de Jura & Trois-Lacs, cette chasse au trésor permet de proposer une activité hivernale ludique aux familles.

«Outre proposer une activité ludique et hivernale ciblée familles, nous avions envie de sensibiliser les participants à la faune et à l’environnement qui les entourent», relève Jennifer Derron, chef de produit chez Jura & Trois-Lacs . «Cette offre clés en main tombait à pic, ajoute Aurélie Kleiner de Vallée de Joux Tourisme . Parce que nous n’investissons pas trop sur l’hiver, faute de pouvoir compter sur un enneigement toujours suffisant.»

Nos fins limiers se lancent sur les traces du malfrat. Le chemin, qui en temps normal est damé, coupe à travers les pâturages boisés. Au deuxième poste, nul indice ne leur est fourni... Ils en savent en revanche davantage sur les mœurs des suspects. Le panneau suivant, dans lequel ils ne tombent pas, permet enfin à ces détectives en herbe d’éliminer un premier suspect. Il en ira ainsi tout au long de ce jeu, jusqu’à ce que l’énigme soit résolue.

Le paysage change à mesure que nous avançons. Comme si le modeste Arc jurassien voulait ressembler au Grand Nord canadien. Vous avez dit blizzard? Tout devient blanc, immaculé, y compris la route que nous arpentons à présent et qui se transformera bientôt sans doute en piste de luge pour petits et grands. Les deux garçons délaissent un instant leur enquête pour s’embarquer dans une épique bataille de boules de neige. Ils n’épargnent rien ni personne!

Les jeunes enquêteurs sur la piste du coupable

Poste 10. La liste des présumés filous s’est réduite comme peau de chagrin. Ne reste plus que deux individus susceptibles d’avoir dérobé les réserves de M. le geai des chênes. Qui a fait le coup? Mathieu et Augustin échangent un regard complice. Manifestement, ils connaissent la réponse. Mais ils ne dévoileront le fin mot de l’histoire qu’une fois à l’intérieur du Chalet du Mollendruz, ultime étape de ce rallye pédestre.

Les deux apprentis détectives dégustent une fondue au chocolat.
Une fois l’énigme résolue, une fondue au chocolat est proposée aux apprentis détectives.

«Alors, vous avez trouvé le coupable?» leur demande d’emblée Janine Berney, la maîtresse des lieux. Nos joyeux lurons opinent du chef avant de lui confier le résultat de leurs investigations. La patronne sourit et leur offre un petit cadeau en récompense de leurs efforts. Puis, elle nous invite à nous asseoir autour d’une longue table. Peu après, une délicieuse fondue au chocolat est servie. Nous engloutissons ce revigorant goûter avant de retourner là où tout a com­mencé…

© Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Christophe Chammartin