Archives
26 décembre 2016

Chères clientes, chers clients, chères collaboratrices, chers collaborateurs,

Herbert Bolliger, président de la direction générale de Migros revient sur l'année 2016 qui s'achève et  présente ses meilleurs voeux pour 2017.
Herbert Bolliger, président de la direction générale de Migros revient sur l'année 2016 qui s'achève et présente ses meilleurs voeux pour 2017.

Lorsque la une du magazine allemand «Der Spiegel» annonce la fin du monde, nous sommes contraints de nous interroger. Evidemment, il ne s’agit pas de l’apocalypse à proprement parler, mais de la fin du monde tel que nous le connaissons.

Sommes-nous effectivement à l’aube d’un changement de paradigme? Les attaques terroristes n’ont jamais été aussi nombreuses qu’en 2016, les Britanniques ont voté la sortie de l’Union européenne, les partis allemands anti-migrants Pegida et AfD ne cessent de gagner du terrain, la Suisse doit gérer l’initiative contre l’immigration de masse tandis que la première puissance mondiale vient d’élire à sa tête un homme qui désire réduire le libre-échange et prêche la haine.

Au lieu de nous réjouir du rôle moindre que jouent les frontières depuis la fin de la guerre froide et de la chute du mur de Berlin, nous nous méfions toujours plus de l’étranger. Nous avons peur de perdre nos acquis, peur de l’inconnu, peur de la liberté. C’est une contre-réaction à la mondialisation, empreinte d’une nostalgie d’un passé rassurant. Nous caressons le vain espoir de pouvoir retrouver le monde d’hier en érigeant des barrières commerciales et en fermant les frontières; mais nous faisons fausse route. Il nous faut concevoir des solutions nouvelles pour relever les défis exigeants que nous impose un monde interconnecté dans lequel les distances ne cessent de se réduire. La politique doit servir les intérêts de tous, y compris des perdants de notre société et des personnes en marge. Nous avons également besoin d’une économie inclusive qui ne soit pas animée par la cupidité.

«L’Homme est au cœur de nos activités et non pas le Capital», tel était l’un des principes de Gottlieb Duttweiler, fondateur de Migros. Véritable visionnaire, dès 1950, il en a fait son credo, qu’il a développé dans quinze thèses, s’intéressant non au citoyen suisse mais à l’être humain. Nous revendiquons cet héritage, comme en témoignent les faits et chiffres de l’entreprise. En effet, la mondialisation, avec la diversité des origines, des langues et des religions qu’elle implique, fait partie intégrante de Migros depuis longtemps. Nous employons plus de 100 000 personnes, issues de cent trente pays différents. Toutes collaborent de manière pacifique et donnent chaque jour le meilleur d’elles-mêmes pour répondre aux besoins de notre clientèle. Grâce à leur engagement et à votre fidélité, Migros peut de nouveau dresser un bilan positif de l’année qui vient de s’écouler.

En 2015 et en 2016, nous avons accordé une importance particulière au thème de la santé. Ce choix ne reflète pas seulement l’intérêt grandissent de la société pour ce sujet, il s’inscrit également dans la philosophie de Gottlieb Duttweiler, qui avait ancré la promotion de la santé de la population dans les statuts de l’entreprise. Après avoir acquis dans un premier temps les cliniques spécialisées dans le sport Medbase et vingt-trois centres de soins Santémed de Swica, le groupe Migros compte désormais trente-cinq centres médicaux supplémentaires. Ils s’ajoutent aux nonante-deux centres et parcs de fitness que nous exploitons dans tout le pays.

Outre la santé, une autre tendance phare est elle aussi au cœur de nos préoccupations actuelles: la numérisation. Afin de répondre à ces besoins, nous lancerons dans les prochains jours une plate-forme médicale numérique qu’il sera possible de télécharger sur votre téléphone portable à l’aide d’une application interactive. Axé sur les thèmes de l’alimentation, de la forme physique, du sport et du bien-être, cet outil vous aidera à mener une vie saine dans le cadre de vos activités.

Je vous souhaite donc une bonne santé pour 2017. Gesundheit! Salute! Que cette année soit synonyme de joie, de liberté et de tolérance! Je profite également de l’occasion pour vous remercier de tout cœur de votre fidélité.

Bien à vous, Herbert Bolliger,

président de la direction générale de Migros

Auteur: Herbert Bolliger

Photographe: Vera Hartmann