Archives
10 juin 2013

Citroën C3: des détails qui font la différence

Une cure de jouvence pour la Citroën C3. Le moteur, lui, reste le même.

La nouvelle Citroën C3
La nouvelle Citroën C3.

Si elle est totalement reconnaissable, on notera les changements en s’attardant sur les détails. Par exemple? Une nouvelle calandre, des DRL et des LED dans son bouclier ou encore de nouveaux phares arrière. Opération réussie!

Au premier regard, j’ai trouvé que cette nouvelle C3 avait rajeuni et qu’elle avait meilleure mine, sans savoir exactement ce qui avait changé.

Au niveau des performances, je dois avouer que la C3 n’a pas vraiment bougé. Je parlerais plus de petits progrès que d’une réelle révolution. Les sensations sont toujours aussi satisfaisantes pour cette petite motorisation de 90 chevaux qui se débrouille plutôt bien.

L’amélioration du moteur est si subtile qu’elle est indétectable à la conduite: 3 g de CO2 aux 100 km et 0,1 l en cycle mixte en moins par rapport à son prédécesseur.

Et l’habitabilité dans tout ça? Me rendant à Festi’neuch depuis Lausanne, j’ai embarqué trois passagers dans mon périple. Logiquement, Rafel, le plus grand des trois, s’est assis à l’avant, aussi bien pour disposer d’un espace plus vaste que pour profiter du siège chauffant.

Si tous les quatre nous étions enchantés par le panorama offert par le pare-brise surdimensionné, Rafel s’est rendu à l’évidence qu’il n’avait guère le choix de la position du pare-soleil.

En effet, le jeune homme est si grand que les 5 cm de hauteur gagnés en rétractant le pare-soleil lui permettaient non seulement d’augmenter son champ de vision de 80° vers le haut, mais également de se tenir droit pendant le trajet.

La tête dans les nuages et des étoiles plein les yeux, c’est dans une ambiance cosy que nous avons bravé les intempéries pour nous rendre à Neuchâtel. Entre nous, si la programmation du festival n’était pas si alléchante, nous serions volontiers restés au sec dans le véhicule de la semaine.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

L’habitacle

Grâce à son grand pare-brise, l’habitacle est baigné de lumière, à l’avant comme à l’arrière. Les fournitures sont de très bonne facture et enveloppent les passagers dans une ambiance agréable. Petite citadine, on lui reprochera de ne pas être plus généreuse en place pour les passagers de grande taille voyageant à l’arrière.

Le look

Très jeune et dynamique, la C3 restylée arbore un look tendance et donne immédiatement une impression de qualité. Ses lignes arrondies, sa nouvelle calandre et ses grands phares associés à son vaste front caractéristique marquent sa singularité. Une voiture mignonne qui ne manque pas de personnalité.

Le visiodrome

En un simple geste exercé sur le pare-soleil, le pare-brise se prolonge jusqu’au-dessus des passagers avant. Long d’1 m 35 au total, il offre une vision sans pareille aux occupants.

Le tableau de bord

Equilibré et intuitif, le tableau de bord est aussi élégant et moderne. Coupé par un grand aplat laqué gris, le jeu des matières de la console noire est sublimé et s’intègre parfaitement à l’habitacle. Les instruments soulignés de chrome son lisibles et simples d’utilisation. Joli!

Le moteur

Bénéficiant de la technologie micro-hybride e-HDi, le moteur diesel de la C3 testée gagne quelques grammes de CO2 et baisse encore sa consommation par rapport à son prédécesseur. Les performances, elles, restent similaires et toujours aussi satisfaisantes.

Auteur: Leïla Rölli