Archives
14 septembre 2015

Code secret

Un message que seuls des espions peuvent décoder? Mission impossible? Pas pour les petits futés!

Léonard, l'apprenti espion photo
Léonard, l'apprenti espion.

1 Pour commencer, Léonard trace, à l’aide d’un crayon et d’une règle, trois lignes horizontales et équidistantes sur la partie supérieure d’une feuille A4 (papier épais de préférence). Ça l’aidera à tracer des lettres régulières.

2 Notre apprenti espion dégaine son... stylo feutre noir pour écrire en majuscules (on peut faire aussi ça à l’ordinateur) le message secret suivant: RQNNE IQLIPNFF L. Attention à bien respecter le bon espace entre les lettres!

3 Cette étape cruciale demande non seulement de l’application, mais également du savoir-faire. Comme un maître d’origami, pliez soigneusement la feuille de papier de manière à cacher la moitié inférieure des lettres. Vous y êtes?

4 Léonard tend vers vous le message secret où l’on n’aperçoit que la face visible des lettres. Que lisez-vous? «BONNE JOURNEE!» comme tout le monde. A vous maintenant de composer vos propres textes codés…

Le phénomène

Lorsqu’il voit des demi-lettres, notre génial cerveau complète l’information en faisant appel à nos connaissances et souvenirs. Et en l’occurrence, il ne peut s’empêcher de lire cette phrase si familière qu’est «BONNE JOURNEE!»

Si nous n’avions pas cette capacité de compléter une information partielle, nous ne reconnaîtrions pas une voiture à moitié cachée derrière un mur. Mais attention, cette compétence fort utile peut aussi parfois, et c’est le cas dans cette expérience, nous mener à de fausses conclusions!

Auteur: Alain Portner