Archives
1 mai 2017

Des fleurs de toutes les couleurs

Certains aiment les fleurs bleues, d’autres les rouges… Comment les réconcilier autour d’un même vase?

Samuel va-t-il danser le tango?

1 Samuel est allé acheter une tulipe blanche chez le fleuriste et du colorant alimentaire dans un grand magasin. De retour dans son laboratoire, il a encore pris un gobelet qu’il a rempli à moitié d’eau.

2 Quelle couleur a-t-il choisi? Rouge comme le maillot de l’équipe de Suisse qu’il arbore aujourd’hui. Il verse une généreuse rasade (c’est important!) de colorant dans le verre et rebouche le flacon.

3 Notre savant joue maintenant les apprentis jardiniers et coupe sans état d’âme et à l’aide de ciseaux la tige de la tulipe. Clac! Il met le rebut au compost et trempe la tulipe dans le verre d’eau colorée.

4 Puis, il va sagement se coucher. Le lendemain, après avoir rêvé pendant son sommeil qu’il jouait comme Lionel Messi, Samuel se rend au chevet de sa tulipe, qui a rougi durant la nuit.

Le phénomène

Comme nous, les plantes ont besoin de boire pour vivre. C’est pour cela, plus précisément pour prolonger leur existence, que l’on met les fleurs coupées dans des vases. Dans notre expérience, les molécules de colorant alimentaire - parce qu’elles sont toutes riquiquis - voyagent avec l’eau à travers la tige, jusqu’aux pétales. Et là, elles vont rester piégées, alors que l’eau, elle, s’évapore… Du coup, les pétales demeurent joliment colorés et l’on peut ainsi créer des bouquets bigarrés.

Texte: © Migros Magazine | Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Pierre-Yves Massot