Archives
30 novembre 2015

Comme une sirène dans l'eau

Cristina Würgler propose depuis une année des cours de «mermaiding». Un phénomène qui vient des Etats-Unis et qui consiste à nager avec une queue de poisson.

Christina Würgler sous l'eau en sirène
«La natation façon sirène est un état d’esprit. Avec des palmes classiques, on peut nager plus vite! Mais ce loisir reste néanmoins très exigeant et permet de travailler les muscles du ventre et des jambes. Il faut aussi exercer sa respiration, pour se maintenir en apnée le plus longtemps possible.»

«Il y a d’un côté les petites filles qui rêvent de vivre une vie de princesse. Et de l’autre, celles qui ne jurent que par les sirènes.» Cristina Würgler, maître nageuse, prof de natation et d’aquagym, fait partie bien sûr de cette seconde catégorie. Le classique Disney «La Petite Sirène» est passé par là... «Aujourd’hui, c’est plutôt la série télé H2O qui remet ce thème au goût du jour parmi les adolescentes, observe la Zurichoise.

Il y a un an et demi, la jeune femme de 32 ans remarque une petite fille arborant une queue de sirène dans une piscine de la région. «Sa maman m’a dit qu’il s’agissait d’une nouvelle discipline provenant des Etats-Unis, le «mermaiding». De retour à la maison, j’ai recherché le terme sur le web pour en savoir davantage…»

La sportive, grande adepte de marathon et de triathlon, achète son premier costume sur internet. Convaincue, elle décide de monter la Meerjungfrauen Schwimmschule (lien en anglais et en allemand).

Six professeurs y enseignent actuellement le «mermaiding», de Zurich au Tessin, et jusqu’en Suisse romande. Les cours s’adressent à tous. «Bien sûr, la gent masculine reste très minoritaire, avoue-t-elle.

Nous ne cherchons pas la performance mais seulement à nous mettre dans la peau de ces êtres hybrides.»

Et vous, céderez-vous au chant des sirènes?

Une journée avec Christina Würgler

Texte: © Migros Magazine | Alexandre Willemin

Auteur: Alexandre Willemin

Photographe: Pascal Mora