Archives
20 mars 2017

Comment est fabriqué le métal?

Jacques Deferne, conservateur honoraire du Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève, répond à la question de Lara, 8 ans.

Une question de Lara, 8 ans.

Jacques Deferne, conservateur honoraire du Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève.

«La plupart des métaux, et ils sont nombreux, proviennent d’exploitations minières, d’où on extrait des roches (aussi appelées minerais), contenant des minéraux de toutes sortes. Afin d’extraire un métal précis de la roche, on doit ensuite faire subir à cette dernière toute une série de traitements.

Prenons l’exemple du cuivre: les minéraux renfermant du cuivre se trouvent généralement en faible quantité dans la roche. Il faut donc extraire la roche, la broyer et lui faire subir un traitement spécial qui va concentrer les minéraux recherchés. Ceux-ci sont ensuite grillés, ce qui les transforme en oxydes de cuivre. Ces oxydes sont alors mélangés avec du charbon et portés à haute température dans un haut-fourneau. Le charbon capte l’oxygène et le cuivre, sous forme de métal, s’accumule au fond du haut-fourneau d’où il est soutiré et versé dans des moules en terre très résistants à la chaleur. Une fois refroidi, le cuivre forme des lingots qui seront livrés à diverses industries qui le transformeront à leur tour en tuyau de cuivre, en fil électrique ou en bien d’autres choses encore.

Ce processus long et parfois complexe diffère selon le métal considéré. Quelques rares métaux se trouvent à l’état natif (à l’état pur) dans les alluvions de certaines rivières (les alluvions sont des dépôts de débris tels que le sable, la vase, l’argile, transportés par le courante et qui se déposent au fond de l’eau). Il s’agit surtout de l’or et du platine, des métaux inoxydables qui ne se combinent avec aucun autre élément.»