Archives
6 juillet 2015

Une question de Kyttim, 7 ans

Question d'enfant écrite à la main: comment fait-on les montres?
Régis Huguenin-Dumittan, directeur du Musée international de l’horlogerie à La Chaux-de-Fonds (NE).
Régis Huguenin-Dumittan, directeur du Musée international de l’horlogerie à La Chaux-de-Fonds (NE).

Régis Huguenin-Dumittan, directeur du Musée international de l’horlogerie à La Chaux-de-Fonds (NE).

Pour faire une montre, il faut commencer par l’imaginer. L’imaginer, ça veut dire choisir. On imagine le plus souvent une montre avec un cadran et des aiguilles pour indiquer les heures, les minutes voire les secondes. On peut aussi imaginer que la montre donne la date ou le jour de la semaine, et bien d’autres indications encore. Il faut choisir la source d’énergie qui servira à faire avancer les aiguilles: une pile (montres électroniques) ou un ressort (montres mécaniques). Il faut enfin imaginer l’apparence de la montre. Elle peut être grande ou petite, ronde, ovale, carrée, en métal, en plastique, colorée, classique ou rigolote…

Toute cette imagination doit ensuite être mise sur le papier, dessinée avec des ordinateurs pour faire des plans des différentes pièces.

Les montres mécaniques contiennent plus d’une centaine de pièces, comme des roues dentées, des ressorts, souvent minuscules, qui sont ensuite réunies, une à une, par l’horloger dans la boîte de la montre. Aujourd’hui, les différents composants de la montre sont réalisés le plus souvent avec des machines très perfectionnées dans des usines, mais quelques artisans les réalisent encore en partie à la main.

Une fois la montre terminée, on lui fait subir des contrôles pour s’assurer qu’elle fonctionne bien. Il ne reste plus qu’à la vendre, par exemple, à un petit garçon qui s’intéresse à la manière dont on fait les montres!