Archives
14 septembre 2015

Comment trouve-t-on les prénoms?

question manuscrite d'enfant: comment trouve-t-on les prénoms?
Portrait de Marinette Matthey
Marinette Matthey

La réponse de Marinette Matthey, sociolinguiste à l’Université Stendhal
à Grenoble, en France.

«On donne un nom ou un prénom à l’enfant qui vient de naître. Ce nom est pour les parents une façon de transmettre leur amour et l’espoir d’avoir le plus bel enfant qui soit.

En arabe, Lamia veut par exemple dire «brillante» et Latifa «jolie, gracieuse». En français, Adrien ou André signifie «homme vaillant». Là encore, on voit que le prénom est comme une espèce de formule magique pour l’avenir du bébé.

Tous les prénoms ont donc un sens à la base, mais souvent, on l’a oublié.

Les parents qui choisissent d’appeler leur fille Clémence (son origine vient de gentil et généreux) ne pensent pas forcément à la «clémence de Dieu», mais trouvent peut-être que le prénom sonne agréablement, qu’il est doux...

De nombreux prénoms sont issus de la Bible, du Coran ou de la Torah. Ce sont ceux des personnages dont on raconte l’histoire dans ces livres religieux, comme Marie, Paul, Miriam, Meryem, Noé, Abel, Mohamed, Sara ou encore Khadidja.

Pour répondre à ta question, je dirais donc qu’

on a trouvé les prénoms soit en s’inspirant de choses jolies de la nature comme les fleurs, soit des qualités morales comme le courage, la fidélité, la sagesse…

Parfois, on donne un prénom sans toujours savoir ce qu’il signifiait au départ. Par exemple, Bryan veut dire puissant et courageux en celte, une très vieille langue qui est encore parlée en Irlande… mais est-ce pour cela que beaucoup de petits garçons s’appellent ainsi? Je ne le pense pas. A mon avis, c’est simplement la mode des prénoms américains!»