Archives
25 janvier 2016

Comment on fait des stylos?

Romain Roduit, directeur technique de l'Espace des inventions à Lausanne, répond à la question de Matteo, 8 ans.

la question de Matteo, 8 ans photo
La question de Matteo, 8 ans.

Romain Roduit, directeur technique de l'Espace des inventions à Lausanne.

Pour comprendre comment fonctionne un stylo – que l’on nomme aussi stylo-bille – il faut observer de près un déodorant «roll-on». Je suis sûr que ton papa ou ta maman en ont un. Un tel objet est muni d’une grosse boule qui peut rouler dans une «cage». Lorsque l’on fait rouler cette boule, elle s’humidifie avec le déodorant liquide contenu dans le réservoir. Dans un stylo, il se passe exactement la même chose, mais en beaucoup plus petit: la bille fait moins d’un millimètre de diamètre! Si tu observes bien, tu peux la voir à l’œil nu.

Ce système comporte plusieurs avantages. Premièrement, l’encre ne risque pas de couler hors du stylo, comme cela arrive parfois avec une plume. Ensuite, la bille fait un peu office de capuchon qui empêche l’encre du réservoir de sécher. Pour ces raisons, le stylo-bille est l’outil d’écriture le plus utilisé au monde. Il s’en vend des millions chaque jour! Essaie cette expérience: écris avec un stylo sur une feuille que tu places au-dessus de ta tête. Après un moment, l’encre devient de plus en plus pâle. Si tu écris encore, le stylo ne fonctionne carrément plus. Pour le «réparer», il suffit de l'utiliser en position normale, c’est-à-dire, pointe vers le bas. Cette expérience prouve que l’encre du réservoir coule vers la bille, poussée par la gravité. Cette particularité rend les stylos inutilisables pour les astronautes en orbite autour de la Terre, car ils sont en apesanteur!