Archives
20 janvier 2014

Comment préserver son e-réputation?

Quelle image renvoyons-nous de nous-mêmes sur la toile? Un expert en e-réputation prévient les internautes des dangers qui les guettent. Ou comment rester net, même sur le Net!

Simone Niquille, designer basée 
à Amsterdam, a imaginé une série de t-shirts qui compliquent la tâche au logiciel de reconnaissance faciale de Facebook.
Simone Niquille, designer basée à Amsterdam, a imaginé une série de t-shirts qui compliquent la tâche au logiciel de reconnaissance faciale de Facebook. (photo DR)

Plus important qu’opter pour la bonne couleur de cravate lors d’un entretien d’embauche, ou que revoir sa coupe de cheveux avant la première rencontre de ses beaux-parents… C’est notre e-réputation aujourd’hui qui nous précède.

Mais renvoyer une image reluisante sur la Toile ne va pas de soi. C’est pourquoi des agences de communication se sont spécialisées dans ce filon, conseillant privés et entreprises. MAJ Digital à Genève est l’une d’entre elles. Son directeur, Paul Merz(photo LDD), partage quelques-uns de ses conseils.

Paul Merz, fondateur de l'agence MAJ Digital à Genève.

Avant de poster quoi que ce soit, il est bon de se demander si cette information pourrait se retourner contre nous si elle tombait entre de mauvaises mains. Si la réponse est oui, ne pas la diffuser! Selon le serveur où est postée une information, une demande de suppression peut engendrer des frais importants et se solde rarement par une victoire.

Le réflexe de base est donc de penser avec anticipation. Nous devrions tous construire sur internet l’image que nous voulons y donner de nous-mêmes, en choisissant avec soin les propos, photos ou vidéos que nous y postons.
Des outils très pratiques permettent ensuite de garder un œil attentif à notre présence sur la toile. Par exemple Google Alerte qui nous envoie par e-mail une notification dès que notre nom est répertorié sur le moteur de recherche. Mais attention… Google n’enregistre pas 100% des informations présentes sur internet.

On ne sait jamais vraiment qui se cache derrière un profil, y compris sur Facebook . Et même si on est sûr de l’identité de son interlocuteur, qui sait si ce dernier ne transmettra pas plus loin les informations qu’on lui a confiées? Pensez à toujours garder un jardin secret!

Auteur: Alexandre Willemin