Archives
1 juin 2015

Comment rouler à vélo électrique?

Vélos, e-bikes, skates et rollers ou encore Segways sont tous considérés comme moyens de transport et sont régis par des lois lorsqu’ils sont utilisés sur la voie publique. Voici quelques règles à se remémorer!

vélo, vélo électrique et skateboard sur la route
Quelles sont les règles pour rouler avec un vélo électrique sur la route?

Depuis quelques années, les vélos électriques ou «e-bikes» ont envahi la chaussée. Moins fatigants qu’une bicyclette classique et plus économiques qu’un cyclomoteur, ces véhicules ont le vent en poupe.

On les classe en deux catégories: les vélos électriques lents (jusqu’à 25 km/h) et les vélos électriques rapides (jusqu’à 45 km/h) considérés comme «motocycles» à part entière. A côté de ces bicyclettes nouvelle génération sont apparus des engins singuliers: les gyropodes , plus connus par leur antonomase: «Segway». Pour ces derniers comme pour les e-bikes, la loi est stricte: il faut être âgé d’au minimum 14 ans pour pouvoir les utiliser et posséder un permis de conduire de catégorie M pour cyclomoteurs pour les moins de 16 ans. Au-delà, ce permis n’est plus nécessaire.

Gyropodes et vélos-taxis aussi sur les pistes cyclables

Lents ou rapides, les vélos électriques doivent rouler sur les pistes cyclables lorsqu’il y en a et sur la route le cas échéant. Toutefois, les e-bikes lents peuvent rouler dans les espaces interdits aux cyclomoteurs. Les rapides y auront également accès, à la condition de couper leur moteur, cela va de soi!

Récemment, le Conseil fédéral a adopté de nouvelles dispositions au sujet des gyropodes et des vélos-taxis. Entré en vigueur le 1er mai 2015, ce texte autorise ces deux catégories de véhicules à rouler sur les pistes cyclables s’ils n’excèdent pas un mètre de largeur.

Cette décision a été prise suite au constat que ces nouveaux véhicules n’étaient pas adaptés aux routes et tendaient à gêner le trafic. Electriques ou mécaniques, les usagers des pistes cyclables devront donc redoubler de prudence puisqu’ils seront désormais plus nombreux sur ces tronçons spécialisés.

La distance de freinage d’un vélo classique qui circule à 15 km/h est de 10 mètres. Celle d’un vélo électrique lancé à 25 km/h atteint pratiquement le double, soit une distance de 19 mètres.

Les têtes intelligentes se protègent!

Bien que la législation n’impose pas le port du casque pour des véhicules ne dépassant pas les 20 km/h, il est fortement conseillé d’être équipé et bien protégé. Cette recommandation est d’autant plus importante pour les jeunes usagers qui n’ont pas encore l’habitude de se déplacer sur la voie publique et appréhendent mal les dangers.

Pour les engins plus rapides, munis d’une plaque pour cyclomoteurs, le port d’un casque de vélo est obligatoire depuis le 1er juillet 2012 si l’assistance au pédalage leur permet de rouler entre 25 km/h et 45 km/h.

Contrairement aux vélos électriques et autres véhicules motorisés, rollers, trottinettes et skates ne requièrent pas d’âge minimum pour être pratiqués. Mais attention, on ne peut pas en faire partout!

Ces engins sont interdits sur les routes principales et sur toute autre route où le trafic est dense ainsi qu’aux endroits où l’accès est interdit aux piétons.

Enfants sur les trottoirs: oui, mais avec un adulte

A contrario, planches à roulettes et consorts sont les bienvenus sur les pistes cyclables, trottoirs, chemins pédestres, pistes pour piétons, zones piétonnes, pistes pour rollers... à condition de respecter les autres usagers évidemment. Ils sont également autorisés sur les routes limitées à 20 et 30 km/h, sur la chaussée des routes secondaires sans trottoirs et pistes piétonnes où le trafic est modéré.

Une précision encore: les enfants ne peuvent utiliser ces engins sur les voies réservées aux piétons que s’ils sont accompagnés d’un adulte. C’est aux parents qu’il revient de juger si l’enfant est apte à maîtriser son mode de déplacement.

En cas de doute, le TCS propose des cours de prévention pour trottinettes destinés aux enfants qui fréquentent l’école primaire. Vous trouverez toutes les informations nécessaires auprès du Touring Club Suisse. Prudence et bonne route!

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli

Photographe: Oreste Vinciguerra