Archives
15 août 2016

Confort et appétit d’oiseau

La nouvelle Renault Mégane se distingue par son design soigné, tout en restant très peu gourmande en carburant.

La nouvelle Renault Mégane
La nouvelle Renault Mégane

Avec ma grande copine Anita, nous avions envie de faire une visite à un couple d’amis, propriétaires d’un bar à hot-dogs à Chamonix (F). C’est à bord de la nouvelle Renault Mégane que nous avons entrepris ce périple.

La route étant longue, il nous fallait un vaste choix musical, c’était primordial. Première bonne surprise: si d’ordinaire il est d’usage de passer d’un smartphone à l’autre en branchant et débranchant les appareils afin d’accéder aux différentes banques de données, la Mégane a la générosité d’être équipée de deux ports USB, ce qui nous permettait de basculer d’un téléphone à l’autre via l’ordinateur de bord. Malin!

Un véritable ordinateur de bord

Tactile et intuitive, la tablette couleur intégrée à la console donne accès au centre média (radio, auxiliaire, etc.), offre une navigation claire grâce à sa surface d’affichage importante et propose toute une série de tableaux informatifs et ludiques sur le véhicule.

Il est également possible de choisir parmi différents modes de conduite via la tablette: eco, confort ou encore sportive. Le moteur s’adapte aux volontés du conducteur ce qui permet, par exemple, de réduire encore un peu la consommation moyenne du véhicule, déjà basse pour la catégorie.

Le temps maussade nous a décidées à écourter notre visite à Chamonix pour mettre le cap sur le Tessin. Passant par le col du Simplon et la compliquée mais superbe route des Centovalli, j’ai pu apprécier toute la finesse du moteur dCi 110. La reprise est excellente, les réactions à bas régime dynamiques et la tenue de route fiable.

Tout cela, combiné à une boîte automatique bien équilibrée, m’a permis d’affronter les sinuosités du tracé avec sérénité. La route était plus longue que prévue, mais la nouvelle Mégane et la beauté des paysages ont su nous faire oublier les 350 km qui nous menèrent des hot-dogs à la polenta, pour le plus grand bonheur de nos estomacs!

La voiture en détails

Le look
Dynamique et sportive, la nouvelle Mégane joue entre agressivité maîtrisée et élégance. On la préférera en gris pour que son insigne imposant se fonde dans l’ensemble, car il se montre un peu trop arrogant avec les autres teintes de carrosserie. Le design soigné, la signature lumineuse qui prolonge esthétiquement la calandre et les renflements expressifs en font une voiture tout à fait agréable à regarder.

L’intérieur de la Mégane Renault
L’intérieur

L’intérieur
Ambiance feutrée, assises confortables, rangements multiples, l’habitacle se prête aussi bien aux trajets en solitaire qu’aux déplacements à plusieurs. Le siège central de la banquette arrière se mue en accoudoir avec porte-gobelets intégrés pour une touche business. Si l’espace à l’arrière est relativement accueillant, les passagers ne bénéficient pas d’une luminosité exceptionnelle, ce qui n’est pas idéal pour les petits enfants.

Les moteurs
La Mégane se décline en trois motorisations essence boîte manuelle en 100, 130 (disponible aussi en boîte automatique) et 205 chevaux, alors qu’il n'existe que deux blocs diesel de 110 (boîte manuelle ou automatique) et 130 chevaux en boîte manuelle également. Il y en a pour tous les goûts!

Les phares de la Mégane Renault
Les phares

Les phares
La signature lumineuse en forme de C est constituée de LED de dernière génération avec effet 3D pour plus de style. Sur les versions haut de gamme, les projecteurs full LED intègrent la fonction automatique de commutation route/ville. Testée une nuit sans lune à travers des forêts épaisses, j’en suis satisfaite. Le faisceau légèrement bleuté offre une visibilité parfaite et des contrastes clairs.

Le coffre
L’espace de chargement n’offre pas un volume ahurissant, mais avec ses 384 litres sous tablette, il est suffisant pour contenir une bagagerie modérée. Banquette rabattue, il s’étend à 1247 litres, mais n’offre pas un plancher complètement plat. J’ai néanmoins pu y faire entrer une commode de 90 x 50 x 90 sans difficulté.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli