Archives
6 janvier 2014

Contrôler sa voiture en quelques étapes

Il n’est pas toujours nécessaire de se précipiter chez son garagiste: on peut très bien effectuer certaines vérifications de son véhicule soi-même, ainsi que le démontre Nicolas Piguet, gestionnaire de vente chez Obi Renens.

Mécanicien en train de changer un essuie-glace.
Voici nos conseils pour des gestes simples, mais efficaces afin de chouchouter votre véhicule sans vous énerver.

Non, le passage chez le garagiste n’est pas inéluctable! En apprenant à apprivoiser son véhicule et son fonctionnement, on peut déjà effectuer soi-même bon nombre de vérifications et changements utiles. Ainsi, comme nous l’apprend Nicolas Piguet, gestionnaire de vente chez Obi Renens, on peut axer notre attention sur trois points sans prendre de risques:

  • le contrôle des différents liquides (huile de moteur, liquide de refroidissement, etc.). Là aussi, prendre garde à la disposition des différents réservoirs, qui change selon le véhicule.
  • la protection de sa voiture contre le gel.
  • le changement de ses essuie-glaces, comme on vous le démontre dans la vidéo ci-dessous (attention: le modèle dépend de la marque de la voiture, du modèle et de l’année).

Il est toutefois essentiel de procéder aux différents contrôles lorsque la voiture est froide, et qu’elle est parquée sur un sol plan, de manière à ce que le niveau de liquide indiqué soit fiable. Par ailleurs, il est recommandé d’appliquer la protection pour joints lorsque la voiture est parquée à l’intérieur, afin que le caoutchouc soit souple et plus facile à protéger.

Contrôler les liquides

Ici, la voiture utilisée est une Chevrolet Matiz.

Huile pour le moteur

Bon à savoir: le livret de la voiture indique quelle est la quantité d’huile minimale et maximale à respecter. Il faut ensuite simplement vérifier si l’huile atteint le niveau minimum.

Versement de l'huile dans le moteur.
Plus il fait chaud, plus il faut utiliser une huile à forte composante synthétique.

L’huile choisie ici est de la 15 W 40, destinée aussi bien aux voitures à essence qu’à diesel. Les huiles comprenant les numéros 15 et 40 sont des huiles minérales, celles comprenant un 10 et un 40 des huiles semi-synthétiques, et celles comprenant un 5 et un 40, des huiles 100% de synthèse. Plus il fait chaud, plus il faut utiliser une huile à forte composante synthétique, car elle chauffe beaucoup moins que la minérale.

Sortie de la tirette de vérification.
Sortir la tirette de vérification.

Sortir la tirette de vérification, l’essuyer avec un chiffon, la replonger et la sortir après quelques secondes. Vérifier le niveau de l’huile – celui-ci doit se situer entre les deux points.

Vérifier à nouveau en essuyant la tirette.
Vérifier à nouveau en essuyant la tirette.

Ajouter la quantité d’huile nécessaire. Vérifier à nouveau en essuyant la tirette puis en la plongeant le réservoir.

Liquide de refroidissement

Ajout du liquide de refroidissement dans le moteur.
Ajouter la quantité de liquide nécessaire après vérification de la jauge.

Vérifier en transparence, si nécessaire à l’aide d’une lampe de poche, si le niveau atteint son minimum. Si tel est le cas, simplement ouvrir la jauge – qui se trouve en haut à gauche sur le modèle pris en exemple – et ajouter la quantité de liquide nécessaire.

Bon à savoir: il existe deux types de liquides de refroidissement: le Polyston G 30, destiné aux moteurs à haute puissance et aux modèles de voitures récents (2 ans ou moins), et l’Antigel permanent, pour tous les autres types de voitures. Tous deux peuvent être utilisés aussi bien pour les véhicules à diesel qu’à essence, et tous deux peuvent être utilisés tels quels, sans que l’on ait besoin d’y ajouter d’eau.

Protéger son véhicule du gel

Pour les vitres

Les deux produits possible pour éviter la formation de glace sur les vitres du véhicule.
Pour éviter la formation de glace sur vos vitres, plusieurs possibilités s'offrent à vous.

L’anti-glace permet de prévenir la formation importante de glace. A sprayer sur le pare-brise le soir, avant d’actionner les essuie-glaces.
Le dégivrant pour vitres, s’applique immédiatement avant d’utiliser sa voiture. Prévoir un racloir pour enlever le givre fondu.

Couverture en alu tendue sur le pare-brise.
Une astuce sans produits chimiques: Servez-vous d'une simple couverture en alu.

Une couverture en aluminium peut également être utile: la placer bien à plat sur son pare-brise, en bloquant les élastiques dans les portières. Cela permet d’éviter efficacement la formation de givre durant la nuit, lorsque la voiture est parquée à l’extérieur.

Pour les serrures

Là aussi, il existe deux produits utiles:

Flacon de dégivrant pour serrures.
Quelques gouttes suffisent à dégivrer la serrure de votre voiture.

Le dégivrant pour les serrures, dont on gicle quelques gouttes dans les orifices, permet ensuite de faire tourner sa clé sans problème.

Applicatin du produit sur les joints de la portière.
Anticipez et protégez vos joints avant l'arrivée du gel!

Le soin caoutchouc pour les joints, qui se présente sous la forme d’un tube avec éponge intégrée, est à appliquer sur les joints extérieurs et intérieurs. A effectuer tous les deux mois, voire plus fréquemment par temps très froid. A noter: ce soin peut tout aussi bien être utilisé en été, afin de protéger les joints de l’assèchement. Attention: ne pas appliquer sur les essuie-glaces!

Texte: © Migros Magazine | Véronique Kipfer

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Mathieu Rod