Archives
11 mai 2015

Une artisane de pointe

Quittant les bords du Léman pour le Pays-d’Enhaut, Corinne Karnstädt s’est fait une jolie place parmi la dizaine de professionnels de l’art du papier découpé de cette région. Elle y cultive son style propre à l’intérieur d’une tradition vivace.

Art du papier découpé: Corinne Karnstädt cultive son style propre à l’intérieur d’une tradition vivace.
Art du papier découpé: Corinne Karnstädt cultive son style propre à l’intérieur d’une tradition vivace.
Promenade du chien Looping.
Promenade du chien Looping.

8h: Promenade du chien
Nous sommes ici en pleine nature et j’en profite chaque matin en me promenant avec Looping, mon labrador croisé avec un appenzellois. Comme il s’entend très bien avec Kiwi, le chat, ce dernier vient parfois avec nous.

Je préfère quand les gens me laissent imaginer quelque chose à propos d’un simple thème ou d’un cadre donné.
Je préfère quand les gens me laissent imaginer quelque chose à propos d’un simple thème ou d’un cadre donné.

9h: Dessin
Je préfère quand les gens me laissent imaginer quelque chose à propos d’un simple thème ou d’un cadre donné. Ils me donnent leur budget et j’imagine petit à petit une scène en fonction. Mon mari, menuisier-charpentier, s’adapte aux différents formats et me construit les cadres.

Un plaque, un bon crayon, une gomme, et bien-sûr un objet coupant.
Un plaque, un bon crayon, une gomme, et bien-sûr un objet coupant.

11h: Outils
Pour réaliser du découpage, il n’y a pas besoin de grand-chose. Une plaque, un bon crayon, une gomme et, bien sûr, un objet coupant. Je préfère travailler au cutter plutôt qu’avec des ciseaux. A l’origine, les artisans se servaient d’ailleurs d’un canivet, sorte de petit canif.

Désormais, les clients arrivent par le bouche à oreille, du Pays-d’Enhaut mais aussi d’un peu partout.
Désormais, les clients arrivent par le bouche à oreille, du Pays-d’Enhaut mais aussi d’un peu partout.

13h: Visites
J’ai un petit carnet de commandes, et du coup je préfère quand les gens s’y prennent un peu à l’avance, surtout lorsqu’il s’agit d’un faire-part de mariage pour une date précise. Désormais, les clients arrivent par le bouche à oreille, du Pays-d’Enhaut mais aussi d’un peu partout.

Je travaille avec une boutique à Château-d’Œx et une autre à Ouchy où j’ai habité plusieurs années.
Je travaille avec une boutique à Château-d’Œx et une autre à Ouchy où j’ai habité plusieurs années.

15h: Magasins
Je travaille avec une boutique à Château-d’Œx et une autre à Ouchy où j’ai habité plusieurs années. Mais j’ai un peu de peine à suivre si je veux honorer toutes les commandes en direct.

Je suis quelqu’un de minutieux, mais pas de spécialement patient. J’ai dû apprendre.
Je suis quelqu’un de minutieux, mais pas de spécialement patient. J’ai dû apprendre.

17h: Découpage
Evidemment, c’est une technique qui prend beaucoup de temps. Difficile de faire en dessous d’une quinzaine d’heures de travail, même pour du symétrique où il suffit de déplier. Pour les asymétriques, ça peut être beaucoup plus long encore. Je suis quelqu’un de minutieux, mais pas de spécialement patient. J’ai dû apprendre.

Texte © Migros Magazine – Pierre Léderrey

Auteur: Pierre Léderrey

Photographe: Laurent de Senarclens