Archives
1 octobre 2012

Créer un siège «champignon»

Dans un esprit automnal, créez facilement un tabouret forestier!

Matériel nécessaire
Le matériel nécessaire: marteau, planche de 1,8 cm d'épaisseur, pinceau plat, vernis, tronc d'arbre, scie sauteuse, brosse à poils durs, râpe à poncer, clous. Facultatif: pour le coussin: feutrine, fil, aiguille, ciseaux.

Aussi joli dans une chambre que pratique pour égayer un balcon ou un coin de jardin, le siège proposé ici n’exige que peu de compétences. Juste un peu de courage pour apprivoiser la scie sauteuse, ainsi que la capacité de planter des clous bien droits.
Mais le plus important est surtout le choix de l’élément principal du siège: le tronc, qui fera le pied du champignon. Il est ainsi conseillé de privilégier un tronc ni trop large ni trop haut, et surtout bien stable et pas trop «dégarni».

Le reste de la création dépendra de lui, puisque le «chapeau» sera taillé – en cercle, ovale, ou autre - de manière à avoir un diamètre légèrement plus grand que le sien, ce qui permettra une meilleure assise. Il suffira ensuite de choisir la couleur dont on veut revêtir son œuvre – harmonisée avec la couleur du tronc, plus claire ou plus foncée, ou alors carrément colorée de nuances vives, avec des points, etc.-, puis de décider si l’on désire ou non y adjoindre un coussin. Petit plus de ce dernier: en sus de la note colorée qu’il peut apporter, il permet un gain de confort et un fini parfait.

Il est même possible, pour les bricoleurs avertis, de choisir plusieurs tailles et diamètres de troncs différents. En jouant avec les couleurs et les formes des chapeaux, on peut ainsi créer une décoration de salon peu coûteuse et utile, modulable en fonction du nombre d’invités.

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Loan Nguyen