Archives
30 avril 2012

Cuisiner écolo

Une étude commanditée par le WWF le démontre: en suivant quelques conseils, on peut économiser facilement du courant tout en préparant de bons petits plats.

Corina Gyssler présente son autocuiseur
L’autocuiseur 
de Corina Gyssler permet de réaliser de substantielles 
économies de 
courant.

Quand Corina Gyssler, collaboratrice du WWF, feuillette un nouveau livre de cuisine, elle a souvent le sentiment d’avoir entre ses mains un ouvrage lacunaire. Non pas parce qu’il manquerait tel ou tel ingrédient dans une recette… Mais plutôt parce qu’on ne lui communique aucune indication sur la manière dont on peut économiser le courant électrique dans sa cuisine: «Ce serait pourtant primordial dans les volumes à grand tirage ou dans les manuels scolaires», se désole-t-elle.

Corina Gyssler est elle-même une passionnée de cuisine. Au WWF, elle est par ailleurs responsable de la communication à propos d’une nouvelle étude. Commanditée par son employeur et par les services industriels du canton de Zurich (EKZ), la recherche a été réalisée par les Swiss Alpine Laboratories for Testing of Energy Efficiency (SALT), à Coire (GR).

La question était de savoir avec quel type de casseroles et avec quelles méthodes de cuisson il était possible d’économiser du courant. Le résultat est bluffant: quelques mesures toutes simples permettent de réduire fortement sa consommation. Par exemple, celui qui cuit des pommes de terre dans une casserole isolante utilise environ dix fois moins d’électricité que s’il recourt à un four. Et en comparaison avec un steamer, la consommation de courant est encore quatre fois moindre.

Avec une casserole isolante, les pommes de terre finissent de cuire hors de la plaque.
Avec une casserole isolante, les pommes de terre finissent de cuire hors de la plaque.

Privilégier les casseroles isolantes et les autocuiseurs

La casserole isolante est la championne toutes catégories des économies de courant électrique. Dans sa cuisine, Corina Gyssler explique son fonctionnement. Tout d’abord, la Bâloise fait chauffer les légumes pendant environ quinze minutes dans la partie qui comporte un couvercle. Elle dépose ensuite l’ustensile dans un récipient isolant aux dimensions correspondantes et résistant à la chaleur. A l’écart de la plaque chauffante, les pommes de terre peuvent continuer à cuire – mais sans consommer de courant – pendant dix minutes.

Le bon ustensile permet de consommer jusqu’à dix fois moins de courant.

Un autre ustensile, que connaissaient déjà nos grands-parents, est lui aussi bien noté. Le bon vieil autocuiseur est presque aussi économe en courant que la casserole isolante. De surcroît, il permet de cuire très rapidement les aliments. C’est pour ainsi dire la Formule 1 de la cuisine. «On peut diviser le temps de cuisson par deux avec lui, explique Corina Gyssler. Même les gens pressés peuvent ainsi faire la cuisine de manière écocompatible.»

Le bon vieil autocuiseur est presque aussi économe en courant que la casserole isolante.
Le bon vieil autocuiseur est presque aussi économe en courant que la casserole isolante.

Il est également bon de savoir que, même avec une casserole classique, on peut réduire sa consommation en suivant des conseils pleins de bon sens. Par exemple, pour cuire quelques légumes seulement, on optera pour une petite casserole que l’on déposera sur une plaque correspondante. De plus, rien ne sert d’utiliser trop d’eau. «N’oubliez pas de couvrir la casserole, s’empresse toutefois d’ajouter l’experte du WWF. Vous pourrez ainsi baisser la température de la cuisinière.»

S’agissant de la cuisson des pâtes, l’étude du WWF contredit une idée reçue. «Beaucoup de gens croient qu’ils peuvent économiser beaucoup de courant s’ils portent d’abord l’eau à ébullition dans un chauffe-eau, avant de la verser dans la casserole puis de poursuivre la cuisson sur une plaque», explique Corina Gyssler. Or, l’étude en question montre qu’une telle économie est illusoire. Que l’on procède ainsi ou de manière conventionnelle, on utilise pratiquement la même quantité de courant électrique.

Excellent café sans grande consommation de courant

Et qu’en est-il de la tasse de café que l’on déguste après le repas? Les experts des laboratoires SALT ont également comparé les différentes manières de préparer le petit noir. La vieille machine à filtre s’est révélée particulièrement économe, suivie de près par les machines à capsules recommandées par le site internet www.topten.ch. Notons aussi que cette plateforme met en tête de liste plusieurs modèles fabriqués par Delica, une entreprise du groupe M-Industrie. Parmi elles, la nouvelle Delizio Uno dont le temps de chauffe est particulièrement rapide.

Mais au fait, comment Corina Gyssler cuisine-t-elle au quotidien? «Je cuisine plusieurs fois par semaine», avoue-t-elle. Parmi ses plats de prédilection: le risotto, la ratatouille ou les filets de féra accompagnés de pommes de terre à l’eau. Pense-t-elle vraiment à économiser le courant lorsqu’elle est derrière les fourneaux? «Bien sûr. C’est même ce qui ajoute du goût à mes plats.»

Migros et le WWF main dans la main

Depuis 2008, Migros et le WWF sont des partenaires stratégiques. Le distributeur soutient ainsi les programmes du WWF pour l’enfance et la jeunesse dont font partie les camps nature et le Pandamobile. Par ailleurs, depuis 2007 déjà, Migros fait partie du «WWF Climate Group», une association d’entreprises soucieuses de protéger le climat. Parmi leurs objectifs: réduire les émissions de CO2 et augmenter le nombre d’appareils électriques consommant peu d’énergie dans l’assortiment des magasins. Le partenariat entre Migros et le WWF conduit à d’autres actions encore: parmi elles, le soutien à la pêche durable via le label pour la protection des mers MSC (Marine Stewardship Council) et la promotion d’articles en bois arborant le label FSC (Forest Stewardship Council) qui garantit une exploitation durable des forêts.

Informations sur: www.migros.ch/generation-m

Bien choisir ses casseroles et ses appareils électroménagers

On peut tirer les enseignements suivants de l’étude demandée entre autres par le WWF:

  • Pour cuire des légumes, la casserole isolante permet d’économiser un maximum de courant.
  • La médaille d’argent revient à l’autocuiseur.
  • On obtient de bons résultats en posant aussi souvent que possible un couvercle sur ses casseroles, ce qui permet de réduire la température de la plaque électrique.
  • Celui qui a le choix entre plusieurs types de cuisinières devrait opter pour un système à induction ou, en deuxième position, pour une cuisinière avec un plan de cuisson en vitrocéramique.
  • Pour se préparer un café, les appareils les plus économes sont la machine à filtre ainsi que les machines à capsules recommandées par le site www.topten.ch

Informations sur: www.wwf.ch (rubrique Agir) .

Auteur: Michael West

Photographe: Victoria Loesch