Archives
17 septembre 2012

Dans l'intimité des mouflons

En automne, au coeur des Alpes valaisannes, les mouflons se retrouvent pour perpétuer l'espèce.

jeune mouflon près de sa mère
La présence de sa mère rassure ce petit. Dotée d’une acuité visuelle exceptionnelle, elle repère un intrus à plusieurs kilomètres.

En automne, avant la première offensive du froid, la nature organise un festival de couleurs et de lumières dans les Alpes valaisannes. C’est au cœur de cette palette des plus esthétiques que les mouflons se retrouvent pour perpétuer l’espèce.

En ces soirées d'octobre, les mâles se rassemblent sur les places de rut. Ils ne s'affrontent pas vraiment, ils paradent plutôt, de façon amusante, devant leurs belles, en se cognant le front dans des simulacres de combats. Il n'est pas rare de voir deux mâles distants de plusieurs mètres se fixer pendant de longues secondes, puis se ruer l'un contre l'autre en un choc effroyable qui résonne dans tout le vallon et les laisse un moment à moitié étourdis, comme commotionnés par la violence du coup qu’ils viennent d’encaisser.

Si la taille des cornes est un signe de supériorité par rapport aux congénères, la surface de la tache blanche sur leur corps l’est encore plus. Les béliers dont les volutes en imposent, éloignent leurs concurrents par des attitudes menaçantes, des luttes d’intimidation, des combats frontaux spectaculaires. Ce sont eux qui parviendront à s’approprier les femelles. En période de reproduction, tous les affrontements n’ont pas le même enjeu. Si certains sont destinés à s’attirer les faveurs des brebis, d’autres ont pour but d’établir une sérieuse hiérarchie entre les mâles.

Photographe: Roland Clerc